Je suis ma peau

Yannick Bériault

       Mon visage forme un port de rencontres, une muraille, une façade...  Je suis circonscrit par mes iris ; je suis navigateur de mes expressions, pris entre mon fort intérieur et la haute mer à perte de vue...  Mais rien de cela ne suffit pour marquer ce que la peau a de primordial.  L'on fait erreur en y faisant résider la part d'inessentiel d'une personne, en établissant une équivalence entre superficie et de peu d'importance.  Je suis ma peau avant toute chose... je suis cette ténuité, cette surface de rencontres, parcourue des capillaires y faisant circuler l'ardeur du sang, mais polie, façonnée par et pour la rencontre, le masque, les caresses, les blessures...


 - - - -

d'abord publié sur lesensdutemps.tumblr.com

Report this text