UNE EDITION RO(Y)ALD...AHL

panthere_de_gouttiere

Avec son nom en forme de montagnes russes, Roald Dahl était sans doute prédestiné à écrire sous la plume d'un oiseau. Légère et drôle, elle nous prête aussi les ailes qui nous aident à vouloir franchir l'Himalaya, en travers de nos rêves d'enfant. Souvent adapté à l'écran, la vraie magie s'exerce pourtant dans ses livres. Rien d'étonnant à ce que chaque mot, ne soit qu'un prétexte à le laisser nous sortir quelque chose de son grand chapeau. Haut en formes, son univers peut, au premier abord, paraître corrosif; un peu comme une grande muraille de chocolat noir, qui se dresse, sombre et amère. Mais, même sans avoir passé la première couche, on devine vite le goût fruité des pépites qui s'y cachent, et devant lesquelles nos yeux deviennent des amandes qui s'émerveillent. Alors oui, Roald Dahl s'empresse toujours de faire fondre ses propres barrières, avec toute l'arrogance juvénile qui caractérise son œuvre. Car, il faut bien un cœur d'enfant pour en percer toutes les landes et les mystères. En effet, dans son champ artistique, la plupart des adultes, ne sont rien de moins que des épouvantails grinçants, drapés des sombres loques de nos peurs enfantines. Mais aucune crainte, avec nous, ses héros prendront un malin plaisir à souffler sur la terreur comme sur les bougies d'un gâteau d'anniversaire ; à nous faire sentir l'odeur jubilatoire du vent qui tourne, plus vite que nos doigts impatients, les pages-cadeaux.

Alors, approchez, Mesdames et Messieurs ! Oubliez les cités, le boulot, le métro, et prenez votre ticket d'or pour l'usine à choco ! Gallimard vous a mâché le travail, mieux que Violet Beauregard; et puis c'est pas un scoop, chez Willy, on se transforme tous en Augustus Gloop ! Même si vous êtes trop gâtés, gardez la pêche, James vous en réserve une grosse. Jetez la Piquette de vos tantes plutôt que l'Éponge, et vous en boirez l'encre jusqu'au tord-noyau. Il brille comme un joyau, et vous en fera voir des vertes et des pas sûres, le petit sac magique de Roald. Avec lui, vous volerez plus vite qu'une coccinelle de mer à terre. Tout ça sans enlever vos pantoufles de ver(re). Car avec ou sans ailes, vous rencontrez un ou cent grillons, mille et une pattes. Même après minuit, c'est le ver qui luit qui vous le dit ! Et si après votre « ver » de lait, et une bonne pêche, vous avez toujours la DAHL... il vous réserve encore quelques Candy. Touchez du bois pour Matilda, qui sortira les fantômes des placards. Pas besoin de pendule pour les remettre à l'heure, quand on redevient un enfant, on a la classe, et on y retourne. Au programme cette année pour les bacs ? Huit romans en édition collector, publiés chez Gallimard Jeunesse. Des livres faits pour vous (Matilda n'a jamais eu cette chance), alors qu'attendez-vous ? Criez-le sur tous les toits : pour les retardataires, Mlle Legourdin pourrait bien leur taper sur les doigts ! Et si vous n'êtes toujours pas dans le bain, si vous jouez trop les limaces, Georges pourrait bien vous préparer un bouillon de grimaces. Les soupes-au-lait son prévenues, cette année, pas de brouillon.

Car on ne lit pas que deux fois... quand Roald Dahl est aux commandes. Pilote de chasse en Afrique, possesseur du « 06 » de « 007 » (oui vraiment, ami du père de James Bond, qui même à l'époque, n'avait pas spécialement besoin de cellulaire), sa vie ressemblait déjà à un film. Mais lui, a préféré écrire des livres. Et il est reparti en guerre, cette fois, contre les malheurs de l'enfance. Dans leurs uniformes fantasques, ses héros sont autant de copains-complices, de fantassins-malice, qui nous aident chaque ligne, à prendre notre revanche sur nos propres destins.

Finalement, peut-être Roald Dahl, a-t-il réussi à retrouver une nouvelle escadrille 80... en ses lecteurs.

Report this text