Jim Morrison : le poète oublié

chloe-n

Quand on dit Jim Morrison, on pense au chanteur charismatique des Doors, au groupe bien sûr, au funèbre club des 27. Mais on oublie trop vite que parmi les nombreux talents de cet artiste parti bien trop tôt, qu'il était aussi un poète.


Fan de poésie, de musique, des Doors ? Si vous vous reconnaissez dans l'une de ces catégories ou peut-être dans les 3, je ne peux que vous recommandez cet album quelque peu oublié, à tort.

Un album où la poésie du sex-symbol se marie à merveille avec la musique des années 70, avec des accents psychédéliques, de soul, de blues et de rock.

An American Prayer est en marge de ce qu'a pu sortir jusqu'alors les Doors.

Les poèmes enregistrés de Jim Morrison ont été mis en musique par le groupe restant, avec pour certains, des morceaux déjà existants, on retrouve ici et là quelques morceaux d'archives de concerts, et d'autres sont originaux. Le tout s'accorde parfaitement à la voix du poète oublié.


An American Prayer – The Doors – 1978


Report this text