JULIA REPREND SON SOUFFLE EPISODE 6

sylvie-frey

De retour au bercail, Bouddah relata toute l'histoire à Karisma, Vénus et Totem qui l'attendaient impatiemment.

Vénus avait hâte de partir rôder dans la nuit mais elle voulait savoir de quoi il retournait car cette petite semblait importante aux yeux de sa maîtresse.

Tous rirent de bon cœur à l'évocation des péripéties de Bouddah : il était toujours aussi imaginatif et efficace.

" Vous savez les amis, j'ai pris une décision capitale car j'ai enfin trouvé une enfant digne d'apprendre mes secrets. Elle a toutes les qualités requises malgré son âge ou peut-être grâce à son jeune âge devrais-je dire.

Les adultes n'ont plus guère la fraîcheur, la candeur ni l'intuition nécessaires aux pratiques ésotériques.

Nous ferons de grandes choses ensemble et j'aurai besoin de vous. "

A ces mots, ses trois compagnons se resserrèrent autour d'elle.

" Tu sais que tu pourras toujours compter sur nous, aussi longtemps que nous vivrons. Nous sommes liés à la vie et à la mort.

- Oui, je le sais et Julia aura grand besoin de votre assistance. Nous allons former une bonne équipe tous les cinq.

La prochaine étape consistera à faire connaissance avec elle car je suppose qu'elle a dû être intriguée par Bouddah.

Allez, bonne chasse Vénus et encore bravo Bouddah, tu as fait du bon travail.

Moi je vais me coucher. Totem, tu as des projets ce soir ?

- Oui Karisma, j'ai entendu parler d'un nouveau lâcher de loups dans les Vosges mais je n'en ai pas encore trouvé la trace.

Je vais continuer à fouiller la forêt. Peut-être y aura-il une petite fiancée pour moi. Je vous adore tous mais j'aimerais bien me marier à une jolie louve et fonder une famille.

- Quelle bonne initiative, ce n'est pas ce vieux célibataire endurci de Bouddah qui aurait une idée pareille. Tiens-moi au courant.

- D'accord, à demain. "

Chacun partit vaquer à ses occupations, Bouddah s'installant au pied du lit de sa maîtresse, une de ses places favorites lorsqu'il n'était pas en mission.

Totem voulait mettre toutes les chances de son côté pour se trouver une compagne. Grâce à Karisma, lui-même échappait au contrôle des écologistes qui l'avaient lâché dans les Vosges. En effet, dès qu'ils s'étaient rencontrés, elle lui avait ôté son émetteur et il passait à présent pour disparu.

Il se rendit auprès de son ami le renard qui lui confirma le passage des écologistes non loin de là.

Il tourna plusieurs heures en cercles de plus en plus larges jusqu'à sentir une odeur familière. Oui, c'était bien ça, il y avait une louve non loin de là !

Il émit quelques sons qui se voulaient rassurants, le plus doucement possible pour ne pas l'effrayer mais sans résultat. Il recommença plusieurs fois, se fit convaincant et sa patience fut payante : une jolie louve grise et blanche pointa le bout de son nez.

Wouah ! Quelle beauté !

Il fallait jouer la partie finement. Ce n'était pas le moment de se montrer maladroit.

" Ca fait longtemps que tu es arrivée ?

- Non, hier seulement et je me sens bien seule. D'habitude ils nous lâchent par deux mais pas cette fois-ci ; je ne sais pas pourquoi.

- Eh bien, tu as de la chance que je t'aie trouvée, je te cherche depuis des heures.

- Depuis des heures ? Mais pourquoi ?

- Tout simplement parce que je souhaite rencontrer  une compagne et lui présenter tous mes amis. Ca te dit de m'accompagner jusque chez moi ?

- Chez toi ? C'est quoi chez toi ?

- Suis-moi et tu verras. "

Elle lui emboîta le pas, bien contente de ne pas rester seule dans cette forêt inconnue. Ses angoisses s'envolèrent d'un coup et elle se laissa prendre en charge avec sérénité.

Lorsqu'ils arrivèrent à la maison, tout le monde dormait d'un profond sommeil et ils s'allongèrent sur le pas de la porte pour en faire autant.

Demain serait un autre jour.

 Le petit-déjeuner fut tout particulièrement copieux ce matin-là.

Il s'agissait d'accueillir la jeune louve le plus amicalement possible pour mettre toutes les chances du côté de Totem qui semblait déjà sous son charme.

" Ta nuit a été fructueuse à ce que je vois.

- Oui, mes informations étaient bonnes et je suis heureux de vous présenter… au fait, comment t'appelles-tu ?

- Je m'appelle Anya et je crois que j'ai eu de la chance de tomber sur toi aussi vite.

- Tu ne crois pas si bien dire.

Karisma, veux-tu lui enlever son émetteur tout à l'heure pour que je puisse lui faire visiter les environs et lui présenter  nos amis.

- Mais bien sûr Totem. Si je comprends bien, nous avons une nouvelle amie ?

- Euh, je l'espère oui. Anya, veux-tu rester avec nous ? Je me suis peut-être engagé un peu vite en voulant t'accaparer.

- C'est vrai que tu ne perds pas de temps mais ça me va. De toutes façons, je ne connais personne d'autre dans cette forêt alors c'est d'accord, je veux bien faire partie de votre groupe qui a l'air très sympa d'ailleurs."

Totem rayonnant, dévorait Anya des yeux. Sa cour n'était pas très discrète et ses amis souriaient en le regardant : il était tellement touchant !

" Ce n'est pas tout ça. Il nous faut préparer la visite de Julia samedi.

Totem, je te charge d'expliquer à Anya  comment nous vivons ici et surtout les particularités de nos relations.

En ce qui concerne Julia, je souhaiterais vous présenter à elle l'un après l'autre pour lui permettre d'intégrer les informations sans l'effrayer.

Son entrevue avec Bouddah l'a déjà préparée à des choses bizarres mais elle n'a aucune idée de l'ampleur de la situation. Allons-y doucement, d'accord ?

- D'accord Karisma, nous entrerons dans la maison au fur et à mesure que tu nous appelleras."

Une fois l'émetteur d'Anya débranché, Karisma partit cueillir les herbes mûres à point pour ses décoctions.

Les loups commencèrent leur promenade dans la forêt.

Vénus se percha sur sa branche préférée pour dormir un peu car elle avait passé la nuit avec ses copines.

Et Bouddah s'enroula sur sa pierre chauffée par le soleil : rien ne valait une bonne vie pépère de célibataire.

Il ne restait plus qu'à vivre tranquillement jusqu'à samedi. Son petit doigt lui disait que le rythme s'accélèrerait à partir de ce jour… et qu'il aurait moins d'occasions de faire de longues siestes.

Le samedi arriva vite et à l'heure du dessert, Julia déboula devant la maison.

Tous les compagnons de Karisma filèrent en catimini pour se cacher, sauf Bouddah qu'elle connaissait déjà.

" Salut la compagnie, on dirait que j'arrive juste au bon moment, ça a l'air sympa cette salade de fruits !

- Bonjour Julia, viens que je te serve.

- Dis donc, il est bizarre ton chat, il ne lui manque que la parole.

- Tu ne crois pas si bien dire. Il faut que je t'explique quelque chose : Bouddah a la parole mais une parole spéciale, que je suis seule, enfin presque, à comprendre.

- Ca ne m'étonne pas, il avait l'air de comprendre tout ce que je lui disais. Il est drôlement intelligent.

- Ce n'est pas que de l'intelligence. Ca découle de mes dons : je suis capable de communiquer avec les animaux et si tu me remplaces un jour, il faudra que tu apprennes toi aussi ce langage.

- Avec toi, je suis prête à tout apprendre. Ca a l'air bien plus intéressant que l'école en tous cas.

- Tu peux dire ça comme ça mais n'oublie pas que l'école est indispensable même si tu n'y apprendras pas  les mêmes choses qu'avec moi. Un ne va pas sans l'autre, d'accord ?

- Oh, je croirais entendre mon père. Rassure-toi, je travaille très bien à l'école et je suis même première de la classe.

- Voilà qui est bien. Passons à la suivante.

- La suivante quoi ?

- La personne suivante que je souhaite te présenter.

- Ah bon, il y a encore quelqu'un ?

- Vénus, s'il te plait, veux-tu entrer ? "

Vénus voleta jusqu'à l'épaule droite de Karisma où elle se posa en douceur.

" C'est la journée des surprises. Tu ne vas pas me dire que tu communiques aussi avec elle !

- Bien sûr que si.  Bouddah et Vénus font partie de ma garde rapprochée. Je n'ai des relations avec les autres animaux que plus rarement.

- Quand tu dis " font partie ", ça veut dire qu'il y en a encore d'autres ? C'est une vraie ménagerie !

- Tu as oublié d'être bête toi. Oui, il y en a d'autres mais un peu de respect s'il te plait. Je ne sais pas s'ils apprécieront de se faire traiter de ménagerie.

Totem, Anya, venez tous les deux.

- Ouh la la, des loups, mes animaux préférés ! J'ai plein de posters de loups dans ma chambre. Je peux les caresser ? "

Ils s'approchèrent tous deux de Julia comme pour lui donner la permission de les toucher.

" Oui, tu vois, s'ils sont d'accord, ils te le font savoir. L'important est de les respecter et de ne pas leur imposer une relation qu'ils ne souhaitent pas, comme avec les humains d'ailleurs. "

Tout en caressant Anya, le regard de Julia passait de l'un à l'autre et on pouvait presque entendre ses pensées tellement ses yeux étaient expressifs.

" Bonjour vous tous, je m'appelle Julia mais je crois que vous le savez déjà. Je suis très contente de vous connaître.

Est-ce que vous êtes d'accord pour m'enseigner votre langage ? Est-ce que vous m'adoptez ?

Karisma, quand est-ce qu'on commence ?

- Eh, doucement mademoiselle, tu n'as même pas mangé ton dessert.

- Je suis toute excitée tu sais, c'est tellement passionnant, j'ai l'impression de rêver.

- Non seulement tu ne rêves pas mais tu n'as encore rien vu ! Patience, chaque chose en son temps.

Nous allons passer l'après-midi avec mes assistants pour que tu comprennes bien le rôle de chacun, d'accord ?

- Tout ce que tu voudras !

- Quand tu te seras familiarisée avec eux, à chacune de tes visites nous continuerons à développer  petit à petit l'apprentissage du langage tout en s'attaquant à ton asthme. Ca te va ?

- Oh oui ! Raconte-moi tout, tu les connais depuis longtemps ? Ils savent tous se débrouiller aussi bien que Bouddah ? Ils ont quel âge ? Ils …

- On se calme ! Commençons par le commencement …"

Et Karisma lui  raconta sa rencontre avec chacun d'eux et comment s'était développée une relation d'amour, de respect et d'entraide.

Comment elle avait découvert un chaton maladif en bordure de la forêt, coincé dans les ronces et gémissant de douleur.

Comment Vénus la surveillait du coin de l'œil pendant des semaines avant de se rapprocher par petites touches et comment elle avait fini par apprendre qu'elle était orpheline et heureuse de trouver un havre de paix tout en ayant la liberté de ses mouvements.

Comment elle avait apprivoisé Totem et l'avait libéré de son émetteur pour qu'il puisse se déplacer à sa guise.

Et comment Anya les avait rejoints cette semaine pour le plus grand bonheur de Totem qui se montrait de plus en plus amoureux.

L'après-midi passa à toute vitesse et Julia eut bien du mal à quitter ses nouveaux amis pour rentrer chez elle.

Le mercredi suivant viendrait vite et il lui fallait être à table avant 19 heures, alors…

 Qui a dit que la vie est un long fleuve tranquille ? Alors que la plupart du temps Julia était totalement libre de son emploi du temps les mercredis, sa maman projetait de l'emmener en ville chercher son cadeau d'anniversaire. Elle avait fait mettre de côté un attirail de peintre et un coffret de chimiste : le choix final reviendrait à Julia.  

" Maman, c'est une super bonne idée l'attirail de peintre. J'ai justement repéré en forêt des choses que je veux peindre et coller mais j'ai peur qu'elles ne soient plus là si je n'y vais pas mercredi.

- Ce serait bien que nous le cherchions ensemble non ?

- Et si on allait en ville le matin pour que je puisse encore profiter du soleil pour aller en forêt l'après-midi ?

- Ah toi et ta forêt, tu n'es pas la petite-fille de ton grand-père pour rien !

- Alors c'est d'accord, on fait comme ça ?

- D'accord, on fait comme ça. Tu me mènes par le bout du nez toi ! "

Ouf, pour cette fois-ci, Julia s'était tirée d'affaire mais elle n'aurait pas toujours autant de chance.

Comment faire pour organiser ses rencontres avec Karisma sans que ses parents le sachent et sans mentir ? Un vrai casse-tête chinois !

Il faudra vraiment trouver une solution à ce problème sinon c'en sera fait de ses beaux projets. Jamais ses parents n'accepteront ses escapades s'ils en connaissent le but !

Karisma lui avait demandé de préparer un cahier, un stylo et une boîte pour ranger des objets. Ce n'était pas compliqué, elle avait déjà tout ce qu'il fallait.

Ce serait l'occasion d'utiliser la jolie boîte métallique en forme de coffret munie d' un petit cadenas que lui avait offert sa tante. Elle était violette avec des décorations en relief représentant des plumes, une merveille !

Le stylo mauve offert par son petit frère tombait à pic. Il avait été bien inspiré pour une fois !

Il s'agirait aussi d'être encore plus organisée que d' habitude pour ses devoirs en s'en  débarrassant le jour même pour disposer du maximum de temps possible pour ses activités avec Karisma.

Pas question que ses résultats scolaires en pâtissent !

Elle n'avait pas envie d'avoir à donner des explications et puis, de toutes façons, elle adorait l'école.

Et Vanessa, sa meilleure copine, est-ce qu'il faudrait la mettre au courant ?  Elles s'entendaient bien toutes les deux mais pas au point de lui dire tous ses secrets. Elle n'avait pas encore pensé à évoquer ce sujet avec Karisma.

Il faudrait aussi se méfier de son casse-pieds de petit frère qui fourrait toujours son nez dans ses affaires.

Mille questions se bousculaient dans sa tête qu'il faudrait  soulever avec Karisma. Son temps allait être bien rempli.

Julia se sentait vibrer d'impatience et d'excitation. Quelle aventure !

Le temps lui parut bien long jusqu'au mercredi où tout se déroula comme prévu.

Sa boîte de peintre était splendide et comportait tout le nécessaire mais ça posait un problème : il faudrait trouver le temps de réaliser des peintures pour ne pas attirer l'attention. Jamais sa maman ne comprendrait qu'elle n'utilise pas son matériel alors qu'elle en rêvait depuis si longtemps.

Elle se sentait capable de tout gérer de front. Rien n'aurait pu l'arrêter dans son enthousiasme …

Enfin un peu d'action dans sa vie si monotone !

  • vous pouvez lire l'histoire en entier sous le titre "karisma" sur feedsbooks, auteur Sylvie Frey-Taesch
    Merci Kô d'être venue sur mon blog. Je ne sais pas si tu y reviens, j'écris presque chaque jour.
    A bientôt Christine

    · Ago almost 10 years ·
    Logo blog orig

    sylvie-frey

  • Merci Kô pour ton cri du coeur mais je suis déçue par le manque d'intérêt humain rencontré. Si tu souhaites vraiment garder le contact, ça me fera plaisir de te répondre via mon blog.

    http://karisma.canalblog.com/

    Surtout continue d'écrire, c'est vraiment joli ce que tu fais...

    · Ago almost 10 years ·
    Logo blog orig

    sylvie-frey

  • Sylviiiie! Tu vas pas nous lâcher maintenant!?

    · Ago almost 10 years ·
    Bambou orig

    ko0

  • j'en ai marre des problèmes de saut de pages. j'abandonne la partie et quitte ce site. Pour ceux qui souhaiteraient lire l'intégralité du conte, il est disponible sur " feedbooks ". Vous pouvez aussi me retrouver sur mon blog
    Bon vent à tous, Sylvie alias Karisma

    · Ago almost 10 years ·
    Logo blog orig

    sylvie-frey

Report this text