La demoiselle au parapluie.

elie

Il pleuvait. Pas un petit grain, plutôt une grosse averse de laquelle vous ressortez enrhumé pour deux semaines.
Il pleuvait tellement que tout était gris, dehors. Le ciel, les nuages, les bâtiments. Tout. Même la lumière ressortait grise.

C'était pas vraiment un temps à mettre un nez dehors. D'ailleurs, vous pouvez bien regarder par la fenêtre que vous ne verrez personne dans la rue. Les gens préféraient largement rester chez eux, en famille, au chaud, qu'être dehors pas un temps pareil. Même les animaux errants restaient protégés, pour vous dire.

Mais il y avait bien une personne dehors. Une jeune femme sous un parapluie, qui semblait se moquer de l'eau se déversant au-dessus de sa tête et coulant sous ses pieds.

Elle s'appelait Jodie.

Jodie était une de ces filles tout ce qu'il y avait de plus normal. Pas forcément jolie, mais pas laide non plus. Un visage ovale parsemé de tâches de rousseur et encadré par des cheveux bruns ondulés, des yeux marrons et un petit nez en trompette. Petite et un peu rondelette, elle avait quelques kilos à perdre, c'était certain, mais ce n'était pas quelque chose dont elle se souciait tout les jours ; elle n'était pas du tout complexé par son corps et s'en moquait même un peu.
Jodie était également une fille moyenne. Elle n'était pas une lumière et n'excellait pas au lycée par des merveilleuses notes, mais elle n'était pas idiote non plus. Elle arrivait, en faisait peu d'efforts, à se maintenir à la moyenne, ce qui lui suffisait largement. Ses parents se foutaient de ce qu'elle pouvait faire à l'école, car elle travaillait pour elle et non pour eux. C'était son avenir qu'elle jouait, et d'après eux, elle devait se débrouiller seule pour réussir. La vraie raison était surtout qu'ils n'avaient jamais vraiment fait d'efforts pour leur fille et que ce n'était pas demain la veille qu'ils commenceraient à en faire.
Par contre, Jodie avait une personnalité bien à elle. Gentille et attentionnée, elle passait le plus clair de son temps à prendre soin des autres plutôt que d'elle-même. Mais quand elle allait mal, elle pouvait être hostile et froide, même envers ses amis les plus chers. Exubérante, c'était un réel bout-en-train, mais elle poussait parfois les choses jusqu'à devenir un tantinet provocatrice. Honnête, elle avait une réelle aversion pour les mensonges et devenait rapidement méfiante et rancunière. Malheureusement pour elle, elle était d'une jalousie maladive et devenait rapidement vulgaire et agressive envers ceux qui approchaient trop près de celui qu'elle aimait.

Si Jodie se promenait dehors par ce temps, c'est qu'elle se foutait de la pluie. Ce n'était pas trois gouttes et du vent qui l'arrêterait.

Jodie aimait la vie, et tant pis s'il pleuvait autant que pendant un déluge. Tant pis si elle attrapait une sale pneumonie. Tant pis si elle finissait aussi trempée que si elle était tombée dans une piscine.

Jodie aimait la vie. Et elle se promenait par temps de pluie, car elle savait que le soleil reviendrait prendre le dessus, et qu'elle voulait être là pour assister à sa brillante victoire.

Jodie aimait la vie. Elle n'était pas ce genre de fille à être déprimée parce que le ciel déversait toute sa tristesse.


Il pleuvait. Pas un petit grain, plutôt une grosse averse de laquelle vous ressortez enrhumé pour deux semaines.
Il pleuvait tellement que tout était gris, dehors. Le ciel, les nuages, les bâtiments. Tout. Même la lumière ressortait grise.

C'était pas vraiment un temps à mettre un nez dehors. D'ailleurs, vous pouvez bien regarder par la fenêtre que vous ne verrez personne dans la rue. Les gens préféraient largement rester chez eux, en famille, au chaud, qu'être dehors pas un temps pareil. Même les animaux errants restaient protégés, pour vous dire.

Mais il y avait bien une personne dehors. Une jeune femme sous un parapluie, qui semblait se moquer de l'eau se déversant au-dessus de sa tête et coulant sous ses pieds.

Elle s'appelait Jodie.

  • J'aime beaucoup & c'est sympa la boucle début/fin, même si je n'aurais pas mis autant de texte peut-être juste "Il pleuvait. Pas un petit grain, plutôt une grosse averse de laquelle vous ressortez enrhumé pour deux semaines.
    Il pleuvait tellement que tout était gris, dehors. Le ciel, les nuages, les bâtiments. Tout. Même la lumière ressortait grise." :)

    · Ago almost 6 years ·
    Cat

    dreamcatcher

    • Merci du commentaire et du compliment !
      Oui, le texte de la boucle est long mais c'est parce que je voulais absolument avoir de nouveau "Elle s'appelait Jodie" et ça le faisait pas de couper du texte..

      · Ago almost 6 years ·
      Large

      elie

    • Oui je me doutais! :)

      · Ago almost 6 years ·
      Cat

      dreamcatcher

  • Je vous apprécie beaucoup de ce petit texte d'une fille normale et peu rondelette sous la parapluie.

    · Ago about 6 years ·
    Image

    Fanny Fan

    • Merci beaucoup !

      · Ago about 6 years ·
      Large

      elie

Report this text