La mer : merveille de la nature

Nestor Barth

La mer, sa majesté, enchante par sa beauté et son mystère.

Tous les matins, dès les beaux jours, ensorcelé et fidèle, j'entends ton appel et viens à toi.

En marchant à tes cotés, je sens tes caresses sur mes pieds. Ta fraîcheur ravive mes membres et tout mon corps vibre à cet effleurement câlin et sensuel. Ton ressac bouscule les grains de sable en une harmonie mélodieuse ; c'est ainsi que tu chantes et m'envoûtes : tu peux être froide et agressive ou chaude et douce mais tu es toujours généreuse et tes bienfaits procurent mon plaisir.


Je peux rester un long moment à t'observer, : Es-tu bienveillante et calme ? J'admire ton manteau azuré qui scintille en reflétant les ondes dorées du soleil.

Es-tu revêche et furieuse ? Je vois alors de blancs sillons de ta chevelure trahirent ta colère.


Ton humeur est au gré du soleil et du vent et la couleur de ta robe mime celle du ciel. Mais d'où vient ta puissance et ne serais-tu qu'une ensorceleuse ?

Quand les rayons du soleil me chauffent et l'air est calme, quand tu as enfilé ta robe azurée, je peux sauter dans tes bras, jouer dans les replis de ton corps, te sentir, me fondre en ton sein et disparaître un moment sous tes voiles jusqu'au fond de toi …Bien volontiers...


Parfois je reste suspendu, les bras en croix, flottant à ta surface, le regard rivé vers cet autre immensité qui te fait face. Et je reste pantois quand j'aperçois cette petite lune qui attire tant ton regard et que tu enlaces tous les jours pour quelques pas de tango. Quel charme a t-elle donc ?


Habitué à te fréquenter ainsi tous les jours, je supporte tes frasques et parfois ta colère maligne en me laissant glisser sur les rouleaux qu'en rage tu balances comme une grossièreté que tu vocifères pour fouetter de rage.


Ta saveur est amère mais ton odeur revigorante.

J'aimerais découvrir davantage les trésors que tu recèles en ton sein, que tu protèges et nourris. Toute cette grande famille, colorée et variée est si sauvage et recèle tant de mystères encore. Je t'avoue : j'ai peur de ton sombre mystère.

Sans toi, je serais triste et bien seul. Tu es ma joie, mon désir, mon exigence. Je suis pour toi un admirateur, fou de joie et si parfois tu es froide avec moi, je ne t'en veux pas ; car tu es sublime et majestueuse, puissante et toujours digne.

Je me plais à me lover en ton sein quelque soit ton humeur même si tu me fais peur par ton immensité et ta puissance ; tu es capable de tout rompre sur ton passage et d'écraser ce que j'ai construit pour me protéger et pourtant tu redoubles de charme dans ta colère ;

Tu es toujours présente et te suis fidèle.

Je t'aime car j'ai soif de toi, je te respecte car tu m'accueilles toujours, m'enveloppes et me laisses jouir de tes bienfaits. Je suis un amoureux fortuné.

Tu es ma grande Dame, ''Méditerranée.''


  • La mer si envoûtante, si mystérieuse qui nous attire inexorablement....
    Très beau texte !

    · Ago 5 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • merci d'avoir lu. Excuse fautes d'impression.

      · Ago 5 months ·
      013   copie

      Nestor Barth

    • savez vous comment rectifier un texte après l'avoir posté?Merci

      · Ago 5 months ·
      013   copie

      Nestor Barth

    • Oui, sous le cadre de la photo, vous avez en rouge ! "Editer" vous cliquez dessus et là, vous allez pouvoir corriger ce que vous voulez. Ensuite, la correction faite, vous appuyez sur "Enregistrer" et votre texte reviendra normalement. Ne pas vous inquiéter si le texte mis à jour, ne revient pas tout de suite, parfois c'est l'ancien qui réapparaît, ça va se faire ! Bonne Pâques à vous !

      · Ago 5 months ·
      Louve blanche

      Louve

    • merci beaucoup Louve. D'après vous y a t-il un pilote pour ce site ?.

      · Ago 5 months ·
      013   copie

      Nestor Barth

    • Un pilote ? On peut contacter WLW. si on a des questions.Voir en bas de page. Bonne journée à vous, Nestor !!

      · Ago 5 months ·
      Louve blanche

      Louve

  • Un hommage à la Méditerranée très réussi.

    · Ago 5 months ·
    Visage etaine eire capture %c3%a9cran

    Etaine Eire

    • merci, ce n'est qu'un essai et désolé pour les fautes d'impression. Toi, Lyonnaise, tu dois éprouver le besoin de t'y prélasser. Si tu passes par Cannes, préviens moi.

      · Ago 5 months ·
      013   copie

      Nestor Barth

Report this text