La moisson

Joël Martineau

Et les années défilent ;

Le nez dans mon mouchoir,

Je n'ai pas vu l'été

Mais je cherchais le temps,

Le temps du bon vouloir

Raconter des histoires.

 

Ce n'était que printemps,

Des filles si jolies,

Et des arbres si hauts

Qui caressaient le ciel,

Jusqu'aller décrocher

Les fruits d'un arc-en-ciel.

 

Je n'étais qu'un enfant,

Qui goûtait à la vie ;

Je croyais tout en beau,

Que la source était miel,

Je n'ai fait que rêver

Saveurs artificielles…

 

Et les années défilent ;

Les yeux dans l'au revoir,

Je n'ai pas vu les blés 

Mais je cherche le vent,

Le vent du bon vouloir

Vous conter mon histoire.

  • Je me souviens des blés parsemés de coquelicots rouge sang ...j'étais une enfant. Un souvenir heureux mais la vie nous emporte très vite ave ses joies, ses peines.
    Beau poème mélancolique !

    · Ago over 3 years ·
    Louve blanche

    Louve

    • Merci de ton appréciation Martine ! C'est important d'être lu, de partager.
      Le vent qui passe dans la rue, emporte les joies et les peines, les fleurs des blés coquelicots et bleuets aussi, et la saveur des souvenirs nous restent dans la bouche et le coeur ...

      · Ago over 3 years ·
      Image 30 150

      Joël Martineau

    • Très joli ! Et la couleur des bleuets me revient au cœur en effet. On en trouve encore, mais ils sont plus rares, à présent, que les coquelicots.

      · Ago over 3 years ·
      Louve blanche

      Louve

Report this text