la rasée de mai

Christian Gagnon

poème sur le cancer du sein: la poésie, c'est l'art d'écrire l'invisible.

La rasée du mois de mai

Cette femme

Cette femme en grand nombre

On lui a fait de la basse couture là où j'ai étanché toutes mes soifs.

Auschwitz ou Krishna avec sa tête

De la surlonge avec ses organes

Des cocktails avec son sang.

Cette femme

Cette femme en multitude,

La maculée conception,

Elle n'est pas un ossuaire mais une œuvre de chair.

Elle n'est pas effrontée, elle est affrontée.

Des guns dans les yeux

Chargés à bloc

Full metal jacket

Le sourire sur la gâchette

Elle est prête à faire feu.

Elle tire sur tout ce qui veut l'empêcher de vivre,

Elle tire sur nous.

Cette femme

Cette toutes les femmes

À pleine dents dans la pomme d'Adam

Elle n'est pas jolie, elle est belle vraie.

  • Un texte difficile, mais un beau texte !!
    Une image terrible mais courageuse la femme qui s'est posée là...

    · Ago 9 months ·
    Louve blanche

    Louve

    • J'ai perdue une de mes étudiantes dans les mains de cet amant coriace, elle ne lui a pas survécu. J'ai horreur qu'on parle de vainqueurs lorsqu'on tergiverse sur ce sujet, comme s'il y avait des perdants!!! Il n'y a que des survivants, et nous en sommes tous. Merci bis.

      · Ago 9 months ·
      P%c3%a9ch%c3%a9 originel hd

      Christian Gagnon

Report this text