L'ACROSTICHE DE LA NOTE DE JAZZ

sonate

Désenchantée, elle s’enfuit vers l’ailleurs auquel l’attend

Innocente également, elle s’échappe des doigts sur un temps

Sibylline mais sensuelle, elle retient son élan

Sourde quelquefois, elle résonne en silence

Oppressée par certains, elle rompt donc la cadence

Notée, jouée, malmenée, il faut qu’elle s’élance

Au-delà de l’accord parfait qu’elle abhorre

Nouée d’un désespoir lumineux qu’elle arbore

Caressée, puis chérie…Enfin ! Elle s’endort

Enivrée, conjuguée elle transpire l’emphase

Malgré la DISSONANCE sacrée note de Jazz !

Report this text