L'AMOUR, facile à faire, difficile à dire !

Sylvain Begon

La jeune génération fait plus facilement l'amour qu'elle ne sait dire "je t'aime", un problème d'engagement, de vocabulaire, de peur de l'autre et des mots qui engagent.

Facile à faire et dur à dire : L'amour

A retrouver sur le Blog de l'Oralité : www.leblogdeloralite.fr

On est dans une génération où il est plus simple de « faire l'amour » que de dire « l'amour ». Si quelques-uns se laissent abuser par les beaux parleurs, qui consacrent leurs vains mots au rang d'art au point de leur avoir donné un nom : les pervers narcissiques, la plupart sont incapables d'éprouver le moindre engagement dont les absences de plus en plus fréquentes de la mention traditionnelle du « je t'aime » témoignent.

En effet, « je t'aime » contient toute l'essence de la parole. Il est une identité, celle du couple qui se témoigne de son amour partagé. Il est une altérité dans le jeu du « je » et du « tu », qui se mélange, avant de former l'amour.

Et c'est là, la magie de la langue.

En anglais le « I love you », témoigne d'un sujet « je » qui fait un pas vers le « tu » par le biais de l'amour placé au centre. En Français, le « je » et le « tu » sont d'abord unis pour permettre à l'amour de naître ! L'amour est un pont entre moi et l'autre en anglais. L'amour est une conséquence de l'union du « je » et du « tu » en français. Une autre logique, qui place peut être certains dans un inconfort parce qu'ils ont peur de parler au nom de l'autre, qui pourrait éprouver tout autre chose … L'engagement du « je t'aime » est alors en français terriblement fort parce qu'il est un risque.

Il est un présent, un constat : « je t'aime », sous-entendu « maintenant je t'aime », je te le dis, et en te le disant « je te donne mon amour », je constate « notre amour ».

Il est un passé, qui s'appuie sur une histoire, des souvenirs, des émotions vécues, des moments partagés. Le « je t'aime » est alors une construction, qui éclos comme la rose, après avoir pu expérimenter un arrosage suffisamment quotidien pour être vécu, avec une heureuse lumière pour éprouver la force du sentiment.

Il est un futur, parce que le « je t'aime » est aussi une promesse d'avenir. On ne dit pas « je t'aime » avec sincérité à quelqu'un que l'on va quitter le lendemain … ! Le « je t'aime » est alors un engagement, une promesse, un espoir en vérité … !

Mais cette expression est unique. Sacralisée, elle devient presque taboue, presque honteuse lorsqu'elle est énoncée… Elle ne représente pas non plus de manière univoque tous les couples, toutes les relations…

Comment dire l'amour ? Quels mots derrière « le » mot ?

Voici quelques trouvailles de mots pour décrire l'amour et notamment la manière d'être au couple :

La Toquade : Se toquer de quelqu'un : Engouement rapide et passager pour quelqu'un.

Le Badinage : Manière de flirter de manière désengagée, comme dans un jeu…

Couple Hyménéen : Couple uni par le mariage, par les noces.

La bluette : Amour bref, souvent synonyme d'amour de vacances.

Le batifolage : Synonyme de flirter, on retient de lui souvent la liberté de la personne qui « batifole » à droite à gauche… On est proche du libertinage …

L'amour concupiscent : Proche de lubrique, on y retient la dimension portée sur les sens. C'est un amour physique, sensuel, charnel.

L'éros : C'est le dieu de l'amour. Il donne son nom à l'érotisme. Il signifie plutôt le désir. Mais il signifie aussi la force de la vie, liée à la fécondité.

La dilection : Amour pur, tendre et spirituel, un attachement d'esprit à esprit.

L'amativité : Instinct de procréation. Force de l'amativité pour dire les injonctions de l'espèce et du corps à vouloir se perpétuer et se reproduire.

Le marivaudage : Expression des sentiments amoureux par une parole légère, galante, empreinte de préciosité, de romantisme, et de séduction.

De tout cela, l'amour est beau à dire lorsqu'il est un acte. Il est beau à dire s'il consacre ce qu'il énonce. Le mot est beau quand il décrit parfaitement la chose.

Il est beau pour la dimension qu'il évoque, qu'il faudrait commencer à reconquérir, mais qu'il faudrait aussi pouvoir développer encore plus … Comment différencier les degrés d'attachement ? Comment dire « je t'aime » différemment en fonction du contexte (familial – amical – amoureux) ?

« Je t'aime » est une base à reconquérir, une force à développer avec d'autres mots ou expressions, nous en avons commencé le travail, et dont le génie français finira par anticiper la demande, pour offrir à ce monde, l'amour qu'il mérite.

SYLVAIN BEGON

Texte protégé Copyrighté

  • Les sentiments sont subtils et la jeune génération, surtout en banlieue, manque de vocabulaire pour exprimer ses émotions. "tu m'kiffes ou pas? " parait assez rudimentaire, il est vrai. :o))

    · Ago 12 days ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

    • Comme disait Saussure, la langue est un "trésor collectif". Il est probable que ce trésor se soit réduit comme peau de chagrin. Je souscrit à votre commentaire, qui fera d'ailleurs l'objet d'un autre article !
      Si cela vous intéresse, vous pouvez vous abonner à mon blog et le partager si vous le voulez :
      www.leblogdeloralite.fr
      Je serai ravi de partager de nouveaux articles avec vous et d'avoir vos retours ! (C'est aussi un blog participatif !)

      · Ago 12 days ·
      Img 20200606 104016 moment

      Sylvain Begon

  • Très intéressant !!

    · Ago 12 days ·
    Louve blanche

    Louve

    • Merci beaucoup de votre retour !
      Pour ne louper aucun article vous pouvez me retrouver sur mon blog en vous abonnant ici : www.leblogdeloralite.fr

      · Ago 12 days ·
      Img 20200606 104016 moment

      Sylvain Begon

  • C'est une très belle réflexion!

    · Ago 12 days ·
    Coucou plage 300

    aile68

    • Merci beaucoup ! Si cela vous intéresses vous pouvez découvrir d'autres articles et réflexions sur : www.leblogdeloralite.fr

      · Ago 12 days ·
      Img 20200606 104016 moment

      Sylvain Begon

    • Je me suis abonnée à votre blog. Merci!

      · Ago 12 days ·
      Coucou plage 300

      aile68

    • Merci bcp ;) C'est gentil : Bien à vous ! :)

      · Ago 12 days ·
      Img 20200606 104016 moment

      Sylvain Begon

Report this text