l'arbre ou la forêt

Gabriel Meunier

se perdre ? ou se cacher en forêt ? plus pour longtemps

se perdre

en haute mer

en ville en désert

essayez donc en forêt

vous ne serez pas déçus


vous y ferez

belles rencontres

mille insectes sources

petits et grands animaux

brigands vilains rejetés de la société

lutins farfadets sorcières et bonnes fées

mais aussi ermitages renoncements et monastères


planter des arbres

des milliers d'arbres

ne suffit pour créer une forêt

plantations alignées même âge même espèce

en ces villes-forêts balisées vous pourrez cependant vous perdre


de rencontres

vous ne ferez beaucoup

rares animaux perdus affamés

des bûcherons ? la machine gronde !

rencontrer le "gestionnaire" ? loin d'arbres tutélaires

il calcule profit de la dernière coupe et prépare les plantations de l'an prochain


la croissance économique n'aime pas la forêt

les paysans gardaient soigneusement haies bois et communaux

pour chauffage animaux ; maintenant n'y sont qu'épaves gravats et plastiques

un jour des monstres machines dévorent ces lieux où le temps ne comptait pas


Se perdre se cacher renoncer


forêt divinités tutélaires

opposée des orgueilleuses cités

des tours de verre des horloges numériques

leurs fractions de seconde si loin des histoires pour enfants sages


et des autres

  • Très joli texte, Gabriel. L'expression "villes-forêts balisées" me parle beaucoup.
    Il y a deux jours, je me suis promenée dans une hêtraie exploitée à l'ancienne : branches basses dégagées, rejets supprimés, gestion intelligente des arbres. Le résultat est saisissant : une forêt qui respire la santé, illuminée de soleil et d'air jusque dans les moindres endroits et des arbres qui semblent heureux de leur sort. Sur l'autre côté du chemin, des sapins plantés géométriquement, qui se livrent une bataille cruelle et fraternelle pour rejoindre la lumière. Aucune vie, aucun son, ces arbres sont déjà des morts-vivants.

    · Ago about 2 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • il me semble qu'elle peut sauver le monde ; mais nous devrons redevenir des lutins farceurs ignorants !

    · Ago about 2 months ·
    Autoportrait(small carr%c3%a9)

    Gabriel Meunier

  • La forêt... quel sujet ! bonne idée, Gabriel

    · Ago about 2 months ·
    Photo 1 orig

    Alain Balussou

  • En effet, la croissance économique n'aime pas la forêt. Ce qui serait bien c'est qu'on continue à introduire la végétation dans les villes, à la verticale, l'architecture végétale ça a du bon comme à Paris, ça aide à lutter contre les fortes chaleurs. Merci pour votre texte.

    · Ago about 2 months ·
    Coucou plage 300

    aile68

  • Une forêt primaire pousse en sept siècles, une bagatelle ! Autant dire qu’il n’en existe plus beaucoup sur Terre. Certains pays, à l’instar du Costa-Rica, ont en fait leur richesse, les touristes y viennent plus nombreux d’années en années pour admirer la faune et la flore sauvage d’un temps reculé, pratiquement disparu. J’adore le Costa-Rica. ;o))

    · Ago about 2 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

Report this text