L'archéologie d'avenir

dimir-na

Texte protégé


L'étymologie a créé des accouchements, douloureux ou non, sur des espaces temps allant jusqu'à la création, a formaté au-delà de l' oxygène, une encre aussi précieuse que le sang ; des divines plumes, des séquenceurs des alphabets, des relieurs à la parole symbole.

Au-delà d'une présence liquidant des sens, tous autant que nous sommes, les psaumes dévoués à l'amour, à l'amour des maux de nos êtres, sont devenus des cieux sur papyrus, des étoiles au firmament de nos créations, des chocs au petit burin, via la pierre de rosette.

L'espérance d'être entendue corrompt des ouïes, au devenir des cordes vocales ayant trouvé une main, plutôt qu'une aile d'ange.

Il est vrai que tout ce qui a été écrit a été entendu, il est aussi vrai que tout ce qui a été écrit n'a jamais été encore lu.

Fut un temps, où le comas de l'écrivain, fut une page blanche, le devenir l'avertit d'écran plat.

Balzac s'est évadé par une fenêtre, par laquelle nous tous, allons pouvoir jouir de phrases universelles, comme celles de l'amour voué à notre site.

Flaque , Ô combien tu m'as appris mon visage, flaque Ô combien tu m'as appris à faire vivre, les idéaux de ton ouvrage.


                                  Tombe bien la tendresse, sans stèle

  

                                                                  Dimir-na


                                                                 


                                         


                                         


                                            





  • Bonsoir Marie,
    Merci pour ce partage empli de sensibilité, d'amertume, et de douleurs !
    Je suis aussi triste que toi !
    Je t'embrasse Amicalement, et quoi qu'il en soit, on reste en contact sur FB en attendant de trouver un nouveau site nous réunissant à nouveau .
    Note 5/5.
    CDC.

    Paul Stendhal
    C.E. le samedi 15 juin 2019

    · Ago 3 months ·
    Icone avatar

    Paul Stendhal

    • Le pardon étant devenu un outrage, je l'abandonne volontairement, afin que mon coeur soulage le tien. Le présent est l'instant, l'instant , le lieu des sentiments, tous réfugiés entre passé et éternité. L'esprit quant à lui, éclaire tel un lustre, nos dons à ne pouvoir écrire : jamais les fleurs de la vie n'ont données autant de sens à son parfum, immuable mais bien réellement, l'élixir de tout poète écrivain.

      De tout corps et d'âme avec toi

      Tendresse, Dimir-na

      · Ago 3 months ·
      Img 0875 150

      dimir-na

  • Non seulement c'est écrit de façon magistrale, mais tout à fait d'actualité avec la fermeture de cette plate-forme, merci à vous

    · Ago 3 months ·
    W

    marielesmots

Report this text