Le Cèdre et la Rose

Yohan Moignet

Il vécut dans les jardins d'un palais
Y atteint les cîmes mais finit en bas
Quand un matin, on lui dit "Du balai,
Sus aux marquis de Carabas"

Alors, il quitta son Liban natal
Du moins, le croyait-il auparavant
Et cet ancien cèdre sentimental
S'enfuit, les feuilles aux quatre vents

Elle rêvait un peu partout
Rose des villes et des champs
Aux dix-sept ans aguichants
Qui montrent bien leurs atouts

Il ne cherchait plus qu'à prendre racines
Elle voulait tout découvrir
Jusqu'à sa fleur et ouvrir
Son coeur à quelque glycine

C'est elle qui le vit la première
Faire de l'ombre à la rivière
Il demeurait là, sombre et ténébreux
Contemplant les cieux de ses yeux scabreux

A force de vivre près de la rose
Il fallut qu'un jour, son regard s'y pose
Et quelle ne fut pas sa surprise
de voir son coeur lâcher prise

Mais elle était procédurière
Et le cèdre comprit, cruelle aubaine
Qu'il attendrait cent huit semaines
Pour qu'elle demeure sa dernière

Bientôt la rose devint maman
Et de l'heureux événement
Naquit un petit batard
Qui deviendrait ma guitare

  • Merci de votre passage et de votre note, C'est très gentil! Je viens de lire un joli chant pour guitare. Amicalement vôtre. Vivi

    · Ago almost 6 years ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

    • Merci à vous de lire et commenter mes textes. C'est toujours agréable.

      · Ago almost 6 years ·
      Default user

      Yohan Moignet

    • :-))

      · Ago almost 6 years ·
      One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

      vividecateri

Report this text