Le jeu du Diable (1)

isa-bleue

Dès que je ferme les yeux, lorsque me happent mes rêves, ils viennent, ils sont deux, s'assoient à la table au tapis vert, face à mon lit et lancent :

- « Cette fois, à quoi jouons-nous ? ».

Le plus jeune, mignon, au regard perçant, lève les yeux de son portable, interrompt sa partie de jeu King

- « Cette fois, c'est toi qui choisit », dit-il, aigri, à l'autre plus âgé, tout de noir vêtu. Celui-ci s'approche de moi, s'allonge à ma gauche et caresse de sa main glaciale mon visage endormi. Alors je cherche des miennes son corps attirant et mal aimant. Ce que je veux : le garder pour la nuit, mais il approche de mon oreille et me dit :

- « Au petit matin, quand tu t'éveilleras, tu devras commencer à écrire. Un livre. Je vais te communiquer en rêve ce que tu dois savoir pour ce faire. Puis tu oublieras toutes mes paroles. Ta première manche sera de retrouver ce que tu dois faire. Un autre joueur sera parfois ton partenaire, parfois ton adversaire. Si tu joues, il jouera lui aussi. Et réciproquement. Vous serez liés, mais le jeu ne devra pas s'arrêter tant que la partie n'est pas terminée. Lui et toi aurez deux semaines…

- Deux semaines, mais… Comment veux-tu que… ? Je ne pourrai jamais !

- Et ton livre devra être semblable au mot près au sien

- Qui est ce joueur ? ». Il me montre son image, en songe.

- « Tu ne devras pas lui en parler. Jamais.

- Alors tout ceci est dingue et impossible !

- Te souviens-tu de ce qui est advenu de cette dame dans la rue, l'autre jour ?

- On ne refuse pas le jeu. C'est la seule règle. On t'avait prévenu» ajouta le garçon, qui m'envoutait lui aussi en dévoilant son cœur fuyant. Il s'allongea à ma droite. En voulant le toucher et l'embrasser pareil à l'autre, je m'improvisais petite voix dans sa tête.

- Je ne veux plus ! Il faut arrêter ! Quel intérêt que tous ces jeux tantôt macabres, tantôt malsains ? Pourquoi le maquillage, les longues robes et les sourires mensongers ? S'il te plait, toi, tu es bon, tu es un… un coéquipier, tu es innocent !

- « Crois-tu ? » fit l'homme sombre. Son rire déchira le silence. Celui du jeune se déploya. Par mimétisme.

- « Et au bout de deux semaines, que se passera t-il ?

- Nous jugerons de l'avancée. Prendrons les mesures qui s'imposent », précisa t-il encore.

- « Et quand se sera terminé, ben… On passera au jeu suivant !» murmura mon côté droit.

-  « Cela va durer quoi ? Une éternité ? » pensai-je.

 

 

 

 Mercredi 13 juin, première porte ouverte

« Ta mort surviendra. Brutale. Rapide. Dans peu de temps. Sauf si nous donnons les noms de ceux qui périront à ta place. Ces noms que nous choisirons devront être identiques ».

  • M,aime pas en rêve !

    · Il y a 2 mois ·
    Chainon manquant

    dechainons-nous

    • Aaah ! Aaah ! Aaah ! Aaah ! Aaah ! Je vais être bientôt LE MAITRE DU MONDE !!!!!

      · Il y a 2 mois ·
      T%c3%a9l%c3%a9chargement (1)

      isa-bleue

    • Imagine que tu aies le pouvoir de vie et de mort sur quiconque quelle vision du monde aurais-tu ?

      · Il y a 2 mois ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

    • Justement, c'est un enfer. Mais certains l'ont fait en 1939-45... Par ce texte, c'est ce que je voulais dénoncer. Bah oui, j'ai pas l'air comme ça, mais je suis sérieuse parfois.

      · Il y a 2 mois ·
      T%c3%a9l%c3%a9chargement (1)

      isa-bleue

    • C'est un scénario du style "the box" !

      https://youtu.be/Rh1Vn26YQeQ

      · Il y a 2 mois ·
      Chainon manquant

      dechainons-nous

Signaler ce texte