Le lapin de K.

le-fond-et-la-forme

Le lapin de K...

Elle ouvre un oeil

Le referme

Enfouie sous sa couette,

Le nez tout juste émergeant,

Elle sent bien que

L’ambiance est inhabituelle.

Elle ouvre un oeil, 

Puis le deuxième.

Les referme.

Les rouvre.

Tout doucement...

Et elle voit : 

La brume monte de la moquette,

Elle passe sous son lit, 

Avance doucement.

Elle devine les oreilles

Grandes ouvertes sur les murs.

Heureusement, Lapin est là.

A côté d’elle.

Elle frotte du bout de ses doigts

Son étiquette rassurante.

Tiens, il s’agite, 

Se love dans son cou, 

Elle respire son odeur, 

Ca sent le lapin...

Ses poils la chatouille

Mais elle ne dit rien, ne bouge pas,

Il est si chaud, si confortable.

Et toujours cette brume

Ces oreilles sur les murs...

Elle incline légèrement la tête

De façon à contrôler que son réveil

Tourne toujours en rond.

Rien à signaler de ce côté-là.

Elle ferme ses yeux

Serre très fort Lapin,

Et se rendort...

Report this text