Le petit astronaute

pichouboy

DANS CETTE HISTOIRE IL Y A : Un garçon + Une planète inconnue + Un singe savant + Un sandwich au poulet (3412 caractères, espaces compris)

Joshua est un petit astronaute. Il parcourt la galaxie dans son vaisseau spatial sur mesure, si petit qu'aucun adulte ne peut y entrer. Comme il ne connaît pas d'autre enfant astronaute et comme tous les adultes sont trop grands pour son vaisseau, Joshua a choisi comme copilote un singe savant nommé Albert.

Albert n'a qu'un seul défaut : il est très gourmand, c'est un véritable goinfre. Et lorsqu'il a faim, il ne peut pas s'empêcher de pousser des hurlements. Au départ, ces hurlements faisaient beaucoup rire Joshua, mais maintenant il les trouve insupportables. Il a beau expliquer à Albert qu'il faut être patient et silencieux, ça ne marche pas : il faut le nourrir en permanence.

En ce moment, Joshua et Albert pêchent des saumons étoilés dans les courants solaires. Ils traînent derrière leur vaisseau un immense filet plein de poissons, qu'ils comptent vendre un bon prix à leur ami le poissonnier. Comme d'habitude, Albert a faim et commence à crier. Il menace même de s'attaquer à la cargaison de poissons. Joshua décide donc de faire halte sur une minuscule planète inconnue, toute proche... qui propose un service de snack ! C'est du moins ce que prétend une immense publicité qui gravite autour de la toute petite planète.  

Joshua pose le vaisseau au sol et se demande comment il peut y avoir un snack sur une planète aussi minuscule et aussi inconnue. Le gérant du snack — qui visiblement lit dans les pensées — lui répond :

— Cette planète ne va pas rester inconnue très longtemps, crois-moi. Qu'est-ce que je peux te servir mon garçon ?

— Je n'ai pas faim, merci. Je vais prendre un Galaksi Cola.

— Et pour ton ami le singe hurleur ?

— Oh ! donnez-lui ce que vous avez de plus gros et de plus nourrissant. Il est insupportable, il a toujours faim.

— Je crois que j'ai ce qu'il lui faut.

Le gérant disparaît dans la cuisine et revient quelques minutes plus tard avec un minuscule sandwich. Joshua se dit que le vendeur est un peu bête.

— Monsieur le vendeur, je pense que vous n'avez pas compris : Albert a un appétit d'ogre, de lion, de loup… enfin bref : tout sauf un appétit de ouistiti. Même s'il mangeait quinze sandwichs comme le vôtre, il aurait de nouveau faim au bout d'une heure.

— Fais-moi confiance, ce sandwich n'est pas n'importe quel sandwich, c'est un super-sandwich au super-poulet ! Une seule bouchée suffirait pour tenir Albert tranquille pendant plusieurs jours.

Joshua n'y croit pas du tout. Mais il n'a pas vraiment le choix : Albert n'arrête pas de hurler. Alors il accepte le sandwich au poulet et Albert n'en fait qu'une bouchée. Joshua dit merci et au revoir poliment, puis il repart avec Albert pour de nouvelles aventures.

Au bout de vingt-quatre heures, Albert n'a toujours pas hurlé de faim. Au bout de trois jours, toujours pas de cri. Deux semaines passent, Joshua n'a même plus besoin de se cacher pour prendre son petit déjeuner : Albert ne pousse toujours pas le moindre hurlement. Albert est désormais un copilote parfait. Un mois s'écoule avant que le singe savant ne recommence à manifester sa faim. Alors Joshua sait tout de suite quoi faire : il fonce à pleins gaz vers la planète inconnue.

A son retour, Joshua fait une telle publicité pour le super-sandwich au super-poulet que la planète ne reste pas inconnue très longtemps. Le vendeur doit même faire construire un satellite pour agrandir son snack. Et voilà comment la planète inconnue est devenue super-connue.

Report this text