LE POÈTE À SA PAGE

kephas

D'un mot à l'autre...

Trempe ses doigts dans sa plaie
Tremble devant l'immensité qu'il perçoit
Trace des signes en forme d'arabesque
Terrasse ses démons.

Tangue de-ci delà sur sa chaise d'étoffe
Tire quelques plans sur la comète
Trébuche sur un mot
S'accroche à son étoile.

Des mots qui viennent le mordre
Mordre ses chairs, mordre son cœur
Des mots obsessionnels
Jusqu'au mot de trop, le mot de la fin.

Ke. 

Report this text