le troisième leurre

nagualgirl

réflexion sur les illusions à perdre et celles qui nous font avancer

Le troisième leurre

 

Parfois l'on rencontre des hommes lisses comme des miroirs qui ne sont là que pour nous permettre de nous rencontrer une peu plus en profondeur. Ils nous renvoient alors passivement quelques facettes de nous, simples interfaces de soi, dérangeantes parce que révélatrices de notre complexité, de notre fragilité. Parfois, l'illusion de la rencontre nous laisse entrevoir plus de vie en nous ou une vie différente.

 

Ces hommes sont des fenêtres qui s'ouvrent à l'intérieur de soi, poussent à l'introspection, de manière inattendue. Une fois le mirage perçu, une fois la déception avalée, les frustrations déposées sur le bord tiède d'une confession, commence alors une descente en colimaçon dans son soi profond. La difficulté consiste dans le fait de lâcher la main au rêve, au curieux vertige du fantasme et de regarder en face sa solitude et son incomplétude.

 

Oui ces hommes galets nous aident à faire des ricochets en nous même. Ils troublent pour un temps la quiétude artificielle du quotidien, notre petit confort de certitudes et viennent réveiller des forces en léthargie que l'on n'avait pas osé mobiliser. Retrouver en soi un repli de silence, une intensité posée à n'être que soi-même, à lâcher le toujours en mouvement.

 

Aussi paradoxal soit-il, l'étonnement vient du fait que ces passeurs vivent à côté de leur âme, comme si leur soi était désincarné et suivait avec diligence leur routine de vie lancinante.

Ils auraient donc le pouvoir de nous révéler, involontairement, des aspects enfuis de nous même qu'ils n'ont pas encore découvert en eux..

 

Allez savoir pourquoi la rencontre avec l'un d'eux se fait  dans une omniprésente souffrance, celle d'accepter que nous sommes incomplets, imparfaits, parfois loin de notre centre, de notre potentiel et qu'ils ne sont que miroirs, à des années lumières d'être eux la clé de nos manques.

  • Fine et juste analyse. Comme en photo, il y a le révélateur, le bain d'arrêt, le fixateur... autant d'étapes (et de rencontres) nécessaires pour "mettre son cœur et son âme en lumière"

    · Ago almost 10 years ·
    Un inconnu v%c3%aatu de noir qui me ressemblait comme un fr%c3%a8re

    Frédéric Clément

  • Euh, si on dérange faut le dire... En tout cas maintenant c'est dit, et bien dit ! Si je comprends bien on sert à quelque chose tout en étant inutile

    · Ago almost 10 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

    • merci. je sais je suis paradoxale..

      · Ago almost 10 years ·
      Profil 2

      nagualgirl

Report this text