Le verbe aimer

Stéphan Mary

De vos parties malignes

Vous sûtes me faire profiter

Comme vous pûtes doline

Me faire vous enlacer

Je vous imagine câline

Dans mes bras renouvelée

Par vos sens sublimes

De nos baisers orgasmés

De vos dessus dessous sucés

Par tant de caresses hivernées

Que du plaisir sensitif insensé

Vous me fîtes prendre inachevé

Puisque toujours vous sûtes réinventer

Ce que vous fûtes d'inavouée

Permettez donc de cet instant endiablé

Me laisser dans vos larmes me passionner

Je vous convie à ne pas vous offusquer

De trop de plaisir désir ne puis me débarrasser

Car enfin par votre corps je suis envoûtée

Et votre âme n'ai pas envie de quitter

Par tant d'amour je suis prisonnière

Lorsqu'en vous je m'en vais incendiaire

Et de ma vie ma fée je n'ai jamais articulé

Le verbe aimer comme avec vous je l'ai réinventé

Report this text