L'enfance

Aglaé Zebrowski

Elle s’échappe, s’enfuit, et glisseVers les grands jours, laissant la placeAux souvenirs de la réglisseDes caramels, du sucre glace.Des jeux de mains, des jeux de cœur,De l’innocence, de la ferveurDes flammes crépitant dans l’âtreDu passé que l'on idolâtre.Adolescents ou grands-parents,Nous sommes tous restés enfantsMalgré nos affres, nos enviesEt l’impudeur de nos lubies.Toujours, nous sentons sa présence,Qui règne au plus profond de l’âmeCar aussi pure que l’enfanceN’a existé nulle autre dame.

Elle s’échappe, s’enfuit, et glisse
Vers les grands jours, laissant la place
Aux souvenirs de la réglisse
Des caramels, du sucre glace.


Des jeux de mains, des jeux de cœur,
De l’innocence, de la ferveur
Des flammes crépitant dans l’âtre
Du passé que l'on idolâtre.


Adolescents ou grands-parents,
Nous sommes tous restés enfants
Malgré nos affres, nos envies
Et l’impudeur de nos lubies.


Toujours, nous sentons sa présence,
Qui règne au plus profond de l’âme
Car aussi pure que l’enfance
N’a existé nulle autre dame.

  • j'aime beaucoup
    un vrai bain de jouvence duquel on ne sort finalement jamias complètement. Bon rythme

    · Ago over 7 years ·
    Default user

    kitri

  • J'aime énormément. que se soit l'écriture ou la façon d'aborder le thème. Mais je crois qu'on ne regrette que ce qui est parti, pour ça que je ne veux pas être nostalgique de cette époque. Car ça veut dire que cela vit encore en moi. Bref, Coup de Cœur !

    · Ago over 7 years ·
    Dargon d absinthe orig

    Lézard Des Dunes

Report this text