L'enfant Finisphère

louison-ty

Tu es l'enfant des terres défendues

Combattant de la pointe du monde

A la recherche de l'autre bout

Tu reconnais chaque roche et chaque bosquet

Du chemin de pêche et de voiliers

 

Herbes hautes voilant un ciel

Schizophrène chargé d'histoires

Où le phare titanesque se dresse

La vague infinie gronde à tes pieds

Âme mortelle joyeusement retrouvée

 

Tu es l'enfant des eaux profondes

Né d'écume et de coquillages

Ton visage s'éclaire en tempête

De l'iode cristallisé tu deviens peinture

Impressionniste de Pont-Aven

 

A ta crique éternelle

Tu dédis tes larmes et offre ta peine

Tu y reviens par cent fois

Pèlerinage Homérique

Vers la connaissance de soi

 

Celtiques chouans

Paysans révoltés

La furie courageuse en regain

Ici tu te sens soldat paisible

Gardien du temps qui n'agit pas

 

Tu es le breton de Paris

Esclave moderne déchiré

Nostalgique héritage des druides

De paysages parsemés que tu chantes

Glorieux dans la gare Montparnasse

 

Tu es l'enfant du Finistère,

Carrefour d'un monde de fées,

Traditionnel à l'incomprise beauté

Aux yeux teintés d'Atlantique

Façonnée de marais lunatiques.

 

Report this text