Lent

Caïn Bates

Allongé sous le sable
Le soleil sur la peau
Jusqu'à la nuit tombée
Moment futile et agréable
Où ne se montre que le beau
À regarder la mer monter.

Tout est si lent
Couché sur terre
S'endormir pourtant
Pour rejoindre l'enfer

Allongé contre le bitume
Les doigts tendus sur le sol
Et les veines battantes
Voir l'haleine qui fume
Dans le froid qui cajole
Être encore dans l'attente.

Tout est si lent
Couché sur terre
S'endormir pourtant
Pour rejoindre l'enfer

Allongé dans la boue
Seul dans un parc
Enfin s'épanouir
La blancheur emparant mes joues
Partir sans marque
Être heureux de s'évanouir...

Report this text