L’errance

dinoruf

Y penser ne s'arrête jamais

Tristes déserts arides et sans vie

Hier et demain, comme aujourd'hui :

Fardeaux de l'errance à l'infini...

Une déesse, oasis au loin,

Espoir et mirage qui s'éteint

Comme des lucioles au petit matin..

Report this text