Les aimants

ellaine

deviennent parfois des amants
Si nous étions amants, confinés ou non,
Ma jouissance, serait d'être entre tes bras 
Pour te faire l'amour et pour nous aimer ici-bas 

J'attendrais que tes doigts parcourent mon corps 
Ma peau en frissonnerait d'avance et ma rose d'or 
Serait assoiffée comme au premier jour, de ton lys 
Un va et viens que j'attendrais avec délice 

Entre mes doigts, tu banderais à n'en plus finir 
Pendant que tu boirais amoureusement mon élixir 
Oui ! Dans un parfait soixante-neuf, nous partirions 
En osmose comme le plus beau des dons 

Ma jouissance serait de boire ton sperme avec amour 
En écoutant ton coeur battre comme un tambour 
Puis, je guiderais ton pénis à l'entrée de mon puit 
Et nous laisserions danser nos corps toute la nuit 

Pendant que ma respiration deviendrait haletante 
Ta main se promènerait sur ma peau frissonnante 
Jusqu'au jour où nous scellerions notre amour sous un diadème 
Et tu roucoulerais au creux de l'oreille "Ma puce, je t'aime" 

Ma jouissance serait d'atteindre ton aura 
Et par-delà le temps, mourir dans tes bras 
C'est de faire de doux va et viens 
En t'écoutant me dire : "A toi, je tiens" 

A toi, j'offrirais ma jouissance 
Abreuve-toi en abondance 
En moi, tu déposeras ton élixir 
Partage sans fin, pour notre devenir 
Report this text