Les débordements

camille-de-vaulx

Interdit au moins de.


Entre ses fesses le drap plisse, râpé. Son corps gauche souffle et se froisse, se casse contre le mur.

Sa gueule désarticulée.


Elle se pavane à l'air le cul.


La gueule enfarinée de lumière blonde. Elle cabriole en bord de lit, des lambeaux de peau aux quatre coins. Salope.


De la tôle sous mes doigts chiffonnée. Je l'enroule : et la plie, cuite


Autour de ma.


Elle, elle courbe les siennes
Et râle.

**


Il me l'étrangle, ma poitrine. Sandwiche entre ses mains mes seins.
Il boit ma bouche au bouchon, farde son désir.
Je hurle.


Il mousse, coule sur moi, pute.


A l'oreille, il me murmure rien que pour moi :


_    Bien fait pour toi.


  • J'aime bien ce style bâtard, entre le soutenu et l'insoutenable, entre le salace et la finesse, entre le châtié et le châtiment.

    · Ago almost 6 years ·
    027 orig

    Chris Toffans

    • "entre le soutenu et l'insoutenable" : c'est très joli. Et très juste à la fois.

      Merci Chris :)

      · Ago almost 6 years ·
      Portrait papy marcel bis

      camille-de-vaulx

  • bien rock pour moi ce poème, j'aime aussi la mise en page, toujours aussi bien écrit camille

    · Ago almost 6 years ·
    P 20140419 154141 1 smalllll2

    Christophe Paris

    • Merci beaucoup Christophe. Ravi de te revoir par ici :)

      Oui c'est assez rock et un peu borderline (d'où les débordements).

      · Ago almost 6 years ·
      Portrait papy marcel bis

      camille-de-vaulx

    • :D ouais mais c'est cool il en ressort une atmosphère que j'aime bieng !

      · Ago almost 6 years ·
      P 20140419 154141 1 smalllll2

      Christophe Paris

    • Merci.

      · Ago almost 6 years ·
      Portrait papy marcel bis

      camille-de-vaulx

Report this text