Les enfants en vacances

aile68

Ruisseler comme une gouttière, une nuit d'orage, les arbres boursouflés par un vent qui siffle et qui s'échappe par le nord. Toute la nature est dérangée, ébranlée, remuée, étranglée comme un chat qu'on jette à l'eau une pierre à la patte. Ecouter le spectacle de la tempête qui peu à peu se calme, laisse en paix les branches dans leurs arbres, les fourrés, les buissons. Et puis à l'aube entendre les oiseaux, toute la faune de la campagne, mulots, fouines et crapauds qui encore agités, apeurés, reconstituent un paysage, un panorama, une peinture, un tableau de verdure et de fleurs, aussi bruyant que la mare aux canards chassés par les enfants en vacances.

Report this text