Les étoiles

oriana

Les gens sont tels des étoiles

Rassemblés par le ciel

Ils sont tous reliés par celle

Qui a le regard toile


De leur existence lumière

Ils éclairent nos vies

Et même si certains sont partis

On voit encore les morts à des années lumières


Les étoiles ont des visages

Qui dans notre tête nous dévisagent

Le fil de la pensée court les retrouver

Là où nous seul nous trouvons en réalité


Miroir de vouloir aller

Dans un endroit isolé où on voudrait regrouper

Tout ce qu'on n'a pas pu garder

Trop haut trop tard désormais 

  • Je veux juste Briller,
    comme une étoile
    J'ai toujours dû et su me débrouiller
    la vie n'est qu'une escale.
    Et si je dois plier,
    c'est sous l'impact des balles
    mais tu ne m'entendra pas crier
    car j'ai un gilet pare-balles.
    Chez moi je serai rapatrié
    enterré près du Grand arbre
    enfin je pourrai trouver le calme
    Je serai seul comme une étoile.

    · Ago about 3 years ·
    Profil pic jinious copie mini

    jinious_

    • Magnifique Jinious

      · Ago about 3 years ·
       fa4b4505d65e21f847b1c2b8097e24b0da43df96d1a52c2083 pimgpsh fullsize distr

      oriana

  • Les étoiles ont biens des regards embrasés,
    Joyaux piquants
    dans un ciel trop étincelant,
    pour des yeux qui longtemps ont larmoyé.

    Et quand nous croyons le contempler seul,
    il est vrai que nous oublions le visage de nos aïeuls,
    qui longtemps ont comtemplé ce ciel,
    en espérant un jour y déployer leur ailes.

    Ainsi ils auraient pu y dérober les gemmes brillantes,
    ou rejoindre une personne ailleurs et aimante.
    Tout comme nous, ils se laissaient emporter,
    par les rêveries de la douce voie lactée.

    Mais pour moi, c'est ton visage qui apparait,
    et les étoiles ensemble se mettent à chanter,
    en faisant scintiller mes joues humides,
    et j'écoute, l'esprit un peu plus lucide.

    Parmi les chants des criquets,
    elles laissent mes pensées divaguer et...
    doucement, marmonnent, que le passé ne peut revivre, qu'il faut le jour saisir.

    Alors j'essaie d'avancer,
    mais je ne le peux sans trébucher,
    car sans toi les heures sont lourdes,
    et le silence me rend comme sourde.

    Où sont donc nos rires passés ?
    Le temps les a-t-il déchiré ?
    Et c'est dur à supporter,
    les heures sans ton amitié.

    Je sais que j'ai échoué,
    je voulais tes peines panser et ton rire faire résonner,
    mais le chant silencieux des astres,
    remplit mon esprit tel un sinistre désastre.

    Comment vas-tu et à quoi pense-tu ?
    Je n'aspire qu'à te serrer dans mes bras,
    C'est douloureux, mais mérité... ça m'apprendra,
    à t'avoir blessée sans l'avoir voulu.

    Sache juste que mes étoiles à moi,
    toutes les nuits chantent ton prénom,
    C'est toi qui est trop lointaine pour moi,
    Tandis que ma main touche la nuit en son fond.

    · Ago about 3 years ·
    Crxwr5cwaaelrel.jpg large

    elixir

    • · Ago about 3 years ·
       fa4b4505d65e21f847b1c2b8097e24b0da43df96d1a52c2083 pimgpsh fullsize distr

      oriana

Report this text