Les faces pluvieuses

Michel Michel

Difficile d'écrire l'été quand on est en hiver... d'autant plus quand votre moral se situe, au mieux, en automne.


Je suis d'un coin de France sans vert ni palmier, un coin de France sans mer azur. Ici, tout est gris, même quand le soleil pointe son nez, quand le ciel se teinte de bleu... Les faces restent ternes, souillées par l'envie d'être ailleurs. On est loin de la beauté, simple et impérissable, de la pellicule en noir et blanc. Ici les idées soixantenaires  des savants fous de la reconstruction nous ont entourés de bunkers avares d'esthétisme... rose... jaune... gris... gris... gris... marron... gris... ci et là trônent encore quelques vieilles pierres, comme englouties par la laideur ambiante, vestiges d'un temps ou tout n'était peut être pas si moche.

Aux bordures de ma ville, une ceinture de préfabriqués, ces "zones commerciales" ,si commerciales , qu'il paraît qu'elle interdisent à tout commerce, non franchisé (le commerce franchisé de centre ville étant le même que l'on retrouve dans les hangars de la consommation, avec, parfois cela en plus, qu'il pratique des tarifs un poil [deux] supérieurs),  de tenir plus d'un mois dans mon centre ville. Ici, tous les week-ends, les faces de craie, de boue, de pisse, de bitume et de charbon, se recolorent le temps de quelques heures, à la lueur des néons clignotants... Auchan... le Las Vegas du pauvre! Jubilez ô peuple de France! Puis-qu'ici vous êtes libres! Tout ce qui est en vente ici, personne ne vous interdira de l'acheter! Un choix incomparable! Le cassoulet "William Saurin" vous semble trop cher? Eh bien voici le "marque repère"! Envie de claquer un demi-salaire? Alors? Samsung ou Apple? Vous rêvez de devenir milliardaire? Pour un Iphone acheté, le bouquin de Steve Jobs est offert!

Quelle puanteur... tous ces artifices, toute cette merde étalée, tous ces gadgets confectionnés au quatre coins de la planète par des esclaves modernes... Tu te plains de ta vie de merde? Eh bien viens gratter ton bonheur éphémère et artificiel sur le malheur des autres! Construis ton propre malheur sans t'en apercevoir! Eh ouais! Tu peux rentrer dans une grande surface en tant qu'homme sain d'esprit et de corps, et en ressortir avec toutes les tares... tous les cancers du monde! Et puis quand t'es rassasié de toute cette merde... quand t'as bien compris où on te la mettait, que t'en es même arrivé à l'indigestion de tout ce qui a une enseigne et des caddies en devanture... bah tu rentres chez toi, en regardant tes "nike" trouées qui n'ont pas tenu un an, et qui, toute mode mise de côté, te donnent bien l'air d'un con.

Chez toi... chez moi... dans cette tour qui sent la pisse, ou les ascenseurs font grève, plus souvent que les gars de la SNCF. Cette tour qu'on ne rénove pas, parce-qu'ici, il n'y a presque que des vieux, et les vieux ne crament pas leurs voitures, ou du moins pas souvent. Et puis-qu'ils ne crament pas leurs voitures, ça veut dire que tout va bien, affaire classée... Tous cloisonnés dans notre petit appartement on se crée notre petite utopie à nous, derrière les verrous, derrière le loquet. Notre petit monde idéal, qu'on décore avec les merdes qu'on a trouvé au temple des néons qui clignotent. On tape au plafond avec un balai pour dire au voisin qu'il ferme un peu sa gueule, et puis qu'il écoute pas la bonne station de radio... Sans se rendre compte, que dans notre radio à nous, c'est la même merde qu'on écoute. On s'assoit sur notre canapé en kit, canapé à obsolescence programmée, et on allume la télé... Les néons, encore les néons qui te reviennent dans la gueule, à chaque chaîne, pour t'inviter à y revenir au grand temple qui clignote... et fissa! Faut me recolorer ta gueule t'es tout palot mon coco. Zap zap clic... télé éteinte, marre de ces conneries... direction micro ondes! Bip bip bip bip tuuut biiiip biiip biiip! Une minute trente! Et hop! Une barquette de lasagnes au sida de canasson toxicomane! Une minute trente de plus pour l'avaler machinalement, entre trois gorgées de truc noir ou jaune ou vert qui pétille! Parce-que les bulles, c'est rigolo! D'ailleurs après le repas, une bonne douche! Une bonne branlette! Une rafale de soins divers pour tenter, en vain, de recolorer ta gueule de pluie... Et puis la couette... dernière branlette, sur des esclaves du bout du monde, un film tchèque, bien dégueulasse... Parce-qu'il est là ton bonheur! Regarde la télé, branle toi, bouffe et dors! Ici tout n'est pas si gris... puisqu'on te le dit.


-----------------------------------------------------------------------

Vidéo associée, Bach, suite pour orchestre n°3, en ré majeur, 2ème mouvement, sarabande.

Y'a plus d'respect!

  • Société de consommation...

    · Ago over 6 years ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

    • Oui, encore un coup de gueule ;) Quand je vous dit que je suis un jeune vieux con^^ bonne soirée à vous! Merci encore pour vos lectures

      · Ago over 6 years ·
      Elrey

      Michel Michel

    • Kiss!

      · Ago over 6 years ·
      One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

      vividecateri

  • Quand l on sort d une trame,tout en lacet,au fil d une ligne,pardi,plus qu a se page,haie,pour une seconde,buis,son,jus,x,ta,pause,éé,Bravo pour le cime,mets,débit fraiche,heure,quand l ancre prise,O,prix bas,les mousse,on,on,toutes bulles flu,O,Bill,BO,quai,Bonne soirée toute,ED,O,Chant,L,éclair,nocturne,O,Dard,four,surement que l encre potache potiche,d ocre amphore,.

    · Ago over 6 years ·
    2012 09 07 12.19.16   copie 92

    Fil,Hip,Oohhh, 18 Rockin Cher

    • Merci beaucoup rockin cher pour votre lecture, votre commentaire, votre note et coup de coeur!

      · Ago over 6 years ·
      Elrey

      Michel Michel

  • Triste réalité.

    · Ago over 6 years ·
    Gif hopper

    Marion B

    • Merci beaucoup pour votre note et votre lecture Marion!

      · Ago over 6 years ·
      Elrey

      Michel Michel

Report this text