Les naufragés du vent

Pascal Ladhalle

Je ne crois pas tout ce qu'on dit,
Mais la légende de ce pays
Raconte que si le vent souffle dans les feuillages
C'est qu'un amour y fait naufrage

Ici le vent
Est incessant
Il souffle comme je respire
Et accompagne mes soupirs

Ici le vent
Est envoûtant
Il me permet de fuir
Et brasse mes souvenirs

Je m'évade, je m'évade En me laissant Glisser par le vent

Je m'extrade, je m'extrade En me laissant Porter par le vent

Ici je comprend
C'est incessant
Ton absence
N'a aucun sens

Ici j'entends
C'est envoûtant
Que tu pleures
Dans mon cœur

Je décolle, je décolle En me laissant porter par le vent

Je m'envole, je m'envole En me laissant Pousser par le vent

Ici le vent
Vient de cesser
En épargnant
Ses naufragés

Ici le vent
S'est arrêté
Et maintenant
On va s'aimer


Texte de Pascal Ladhalle.
Protégé et déclaré comme propriété de l'auteur.

Report this text