L'horreur s'empare de nous

lune-noire

" Cessons de dire que nous n'avons pas peur. Nous avons peur. Nous vivons dans la peur. La peur qu'un homme totalement fou et sans humanité, s'en prenne à notre vie. "

    Sur cette fameuse Grande Place, on entendait les gens rire. Les enfants souriaient. Le feu d'artifice avait laissé place à une soirée festive. On dansait, on était heureux. Mais la France basculait encore, et se noyait dans un bain de sang.

    Alors maintenant, l'on retiendra du 14 juillet, fête nationale de notre si beau pays, une fête en hommage à toutes ces victimes, hommes, femmes, enfants. L'on retiendra le goût amer des feux d'artifice qui éclaireront le ciel. On ne regardera plus les feux de la même façon. On pensera à ces gens, ces gens si ordinaires, devenus soudain, les yeux du monde.

    Nice, ma belle. Pourquoi t'as croulé, comme ça? Pourquoi ta Promenade est devenue un Massacre? Pourquoi le monde a les yeux rivés sur toi, pour l'horreur que tu subis? Pourquoi ces enfants sont morts? Pourquoi ces personnes se sont éteintes, comme les feux l'ont fait? Pourquoi?

    Le ciel aurait pu vous emporter, les filles. Vous étiez parmi cette foule. Je suis égoiste d'avoir pensé à votre survie, plus qu'à la survie de cette foule. Vous, vous avez eu la bonne étoile. Surtout toi, ma petite L. J'imagine encore les horreurs qui traversent vos yeux. Mais on sera là. On s'en relèvera. Et Lucas aussi. Vous serez debout. Vous êtes en vie. Remerciez la chance, de vous avoir gardé dans ce putain de monde, qui part en vrille.

    Je suis rentrée de cette belle soirée, vers 2h, et j'ai lu un "Lu, m'appelle pas, je suis en sécurité, allume ta TV. Nice en sang." Inutile de dire que j'ai allumé ma télé, et que j'ai quand même voulu appeler mes copines.

   Et dans mon âme de Française encore, je pleure. Je pleure parce que pendant un mois, nous avons rêvé ensemble. Le foot nous a tous rassemblé. Le foot nous a fait briller, partout. On prônait des "Fiers d'être français" à tout bout de champ. Et maintenant, on est fier de quoi?


#Ils voulaient juste contempler le ciel, pas le rejoindre


  • Pas peur de ces lâches. Peur de ces moutons ahuris qui années après années élisent leur boucher et sa clique de désosseurs !

    · Ago over 6 years ·
    Kf

    teacheart

    • Et pour le coup, j'approuve entièrement votre commentaire!!!!

      · Ago over 6 years ·
      Largea

      lune-noire

Report this text