Lignes de fuite

heliosfred

Elle. Lui. Et tout l'espace autour.

Il avait laissé ses yeux parcourir encore une fois l'ovale de son visage.

Elle avait souri, et la craie de ses dents avait grincé sur le tableau noir de sa tête.


Le froissement des draps n'avait pas dérangé l'ordre du monde. Ou si peu que l'univers était encore à sa place lorsqu'elle s'était rhabillée, avait remis tout l'espace entre eux deux avant de refermer la porte.


Alors il avait ouvert les mains.

Lentement.


Comme pour ne pas retenir prisonniers les derniers effluves de sa présence évaporée.

Comme pour y lire dans les lignes tout ce qui pourrait encore advenir d'elle.

Report this text