L'indifférence

Isabelle Polle

Sans commentaire. (Histoire vraie)

Les suicides, la violence, les viols

Et les rois de la cambriole

Sont mon pain quotidien

Car de la paix je suis le gardien

J'hésite parfois à me tirer

Une balle dans la tête

Tellement mon métier

M'en a mis plein les mirettes

Parce que chaque jour

Et tous les jours,

Ce que je voie

Ce n'est pas

Des pourcentages mais des crimes

Des délinquants et des victimes

Avec un goût d'acide, de souffre

qu'ils me laissent dans la bouche

Par exemple, je découvris

Le corps sans vie

D'une crevette de cinq kilos

Qui n'avait pas 6 ans

Parmi ses excréments

Et des bibelots

Qui de la Vie

S'est définitivement retirée

Car elle n'a eu pour compagnie

Que les coups, la solitude et la faim

Une moufflette par l'Amour oubliée

Que sa mère a laissé crever

Comme un chien

Cela l'ennuyait d'avoir un enfant

Et d'en prendre soin

Elle est dans l'appartement

Venue de moins en moins

Et l'a tout simplement

Un jour oublié définitivement

Elle n'en a pris que pour 3 ans

Alors le chiffre, tu comprends ….

Report this text