Logo rallye 333

Louve

Parfum d'enfance....avec les mots : lessive - détergent - serpillère pleinement-vivre.
LESSIVE...à ce mot, il me vient une image, celle d'une petite fille de sept ans, bien silencieuse, comme subjuguée devant l'humble spectacle qui s'offrait à elle, celui de l'eau blanchâtre et savonneuse qui affleurait, taquinait de sa mousse légère, le bord du grand baquet posé sur deux tréteaux. C'était, en effet, jour de lessive chez la nounou du jeudi. Pas avec un de ces DETERGENTS qui abondent à présent dans les grandes surfaces, accaparant tout un rayon entier, mais un bon gros morceau de savon de Marseille, sentant si bon ! La gamine observait cette mémé là, frêle silhouette toute vêtue de noir - la mémé de Vivi peut-être - se dévouant PLEINEMENT à la tâche, après avoir pourtant passé la SERPILLERE dans son humble logis, toujours si propret. A l'époque, la brave femme VIVAIT à la campagne, et la grande bassine trônait dans la cour du modeste pavillon à hauteur des bras encore bien vaillants. Elle frottait, tordait, battait le linge dans l'eau cotonneuse, sur la planche de bois. La petite aimait la texture, l'odeur se dégageant du bac, regardant bien sagement, comme hypnotisée, la scène qui se répétait ainsi, inexorablement, tous les jeudis matins. Et les mains volaient, habiles, et le savon glissait, glissait.....
  • Il y a des mots qui réveillent des souvenirs ! Il est vrai qu'une machine à laver est incapable de générer un soupçon de nostalgie !

    · Ago 2 months ·
    30ansagathe orig

    yl5

  • De beaux souvenirs du même acabit trottent soudainement dans ma tête, réveillés par ton texte empli d'une jolie nostalgie toute douce. Merci, Louve !

    · Ago 2 months ·
    Coquelicots

    Sy Lou

  • Tu as raison ma louve c'était bien ma mémé... beaux souvenirs ...et l'odeur du linge qui séchait sur le pré ou dans le vent...

    · Ago 2 months ·
    One day  one cutie   23 mademoiselle jeanne by davidraphet d957ehy

    vividecateri

  • J'ai, dans la tête, des images de lavoirs de petits villages où les femmes dans des caisses en bois lavaient, brossaient, tapaient le linge sur la margelle en pierre polie de tant de caresses. Elles se racontant les potins à la mode des hameaux. La machine les a libérées et finies les bonnes parties de rigolade à s'asperger comme les gamines qu'elle redevenaient le temps d’une grande lessive. :o))

    · Ago 2 months ·
    Photo rv livre

    Hervé Lénervé

Report this text