Lointaine enfance

Susanne Dereve


C'était si proche encore l'enfance

si irrémédiablement proche

et lointain.

Je la cherchais dans le vacillement

des couleurs   dans les balbutiements

du ciel,

en toute chose qui  fragile   pure

ingénue  viendrait combler

l'irrémédiable perte ,

dans la grâce imparfaite d'un chant,

le froissement ténu d'une aile, 

la pâle carnation d'un pétale,    

cette tendre innocence,

cette limpidité de source 

dont je poursuivais inlassablement la trace

en  vos yeux.



Peinture : Auguste Renoir - Margot Bérard 

https://ecritscrisdotcom.wordpress.com/2021/11/09/lointaine-enfance-susanne-dereve/


 

Report this text