Lyly et le miroir

floriane

Contribution concours Fille Labyrinthe Chanteuse d'opéra Paire d'yeux dans l'obscurité

À une petite chose près, Lyly est une petite fille comme les autres. Elle aime rire, s'amuser, les sucettes goût Cola, les poupées, le dessin et le chant. Mais depuis sa naissance, Lyly ne marche pas. Les grands disent qu'elle est paralysée. En toute tendresse, ses camarades de classe préfèrent l'appeler « Lyly roule ». D'ailleurs, le fanfaron de la classe lui a même écrit une chanson :

 

« Lyly roule,

   Déboule,

   Comme une fusée.

   Lyly roule,

   Vers la foule,

   Comme une fusée. »

 

Un dimanche matin, alors que Lyly se coiffe seul devant son miroir, son reflet se met à lui parler. Étonnée mais pas impressionnée par son double très loquace, elle lui tient la conversation.

-Alors comme ça tu rêves de chanter devant une salle remplie de monde ?

-Oui. Comment le sais-tu ?

-Je suis une partie de toi que tu n'as pas encore appris à écouter. Ferme les yeux, tu vas comprendre.

Lyly se débarrasse de  sa brosse à cheveux, pose ses deux mains sur ses genoux immobiles et clos ses paupières.

-Dans ta jolie tête, il y a le labyrinthe des songes. Imagine-le. Vois-tu les longs dédales sombres, les nombreux chemins que tu peux emprunter ?

Lyly hoche la tête.

-Il fait si noir ! Je n'ose pas y entrer.

-Regarde bien autour de toi. Si tu te concentres, tu apercevras une paire d'yeux dans l'obscurité. N'aies pas peur, c'est Hope, son gardien et son guide. Alors ?  

Quelques secondes plus tard, Lyly voit apparaître deux lueurs dans les ténèbres.

-Il est là, souffle-t-elle.

-Suis-le.

 

Lyly obéit à son reflet et se met à précéder Hope dans des couloirs parfois difficiles d'accès, sans parler des impasses qui l'obligent à manœuvrer.  Au bout d'un interminable périple, Hope s'arrête devant une porte close. Sur un écriteau est calligraphié «  rêve n°36 ».

-Tu peux entrer, lui dit son double.

Lyly pousse la porte. Un brouhaha d'applaudissements et d'acclamations l'accueille. Une scène, un micro, des milliers de gens criant son nom. Lyly ! Lyly ! Lyly !

Les yeux écarquillés, Lyly roule, déboule comme une fusée sur la scène. Lyly roule vers la foule.

Lyly ! Lyly ! Lyly !

Lyly approche sa bouche du micro. Aux premières notes, le silence se fait. Tous les spectateurs s'accordent à dire que le spectacle est sublime.

 

-Lyly ! Lyly ?

La voix de sa maman traversa l'ovation qu'elle reçoit. Baissé du rideau. Doucement, Lyly ouvre un œil puis l'autre.

-Tu t'es encore endormie, ma chérie. De quoi rêvais-tu cette fois ? demanda la maman de Lyly.

La petite fille sourit à son reflet redevenu lui-même. Des étoiles brillent dans son regard et il y a comme un air d'opéra qui tinte à ses oreilles. C'est beau le rêve !

 

 2014 © Floriane Aubin

  • Si j'ai un truc à redire, c'est que ce n'était pas assez long.

    · Ago about 5 years ·
    Jom3

    jom

    • Oh merci !! :-)

      · Ago about 5 years ·
      Flo we love word

      floriane

Report this text