Ma couverture

mglow

Paf.

Ma couverture se déchire.

Le fil et l'aiguille ne suffisent plus.

Il y a des trous par-ci, par-là. Et des yeux qui essayent.

Je la lève pourtant, pour me couvrir encore.

Je profite de chaque espace intact pour y dissimuler mes tourments

Et je fais semblant. Dans les trous. Je me montre.

Dans ce noir où le silence est roi,

Je respire et j'écoute les rythmes de mon cœur.

Je suis seule, dans cette couverture usée.

Il y a des bouches et des gestes qui la transpercent encore.

Je suis nue bientôt. A poil.

Mais, il y aura toujours un petit bout,

Un tissu qui sera mon couvercle.

Jusqu'au jour où…

Report this text