Manuel pour manipulateur en formation

Dorian Leto

Un des nombreux poèmes du recueil ''A l'orée des rêves-Lambeaux d'innocence et songes d'une nuit sans lune'' en cours d'écriture.

Fausse affectation. Surjouée, qui plus est.
Tais-toi. Ne cherche pas à t'excuser d'être idiot.
Laisse les manipulateurs manipuler et retourne jouer.
Quand on tombe dans les eaux du Styx, on n'en ressort jamais.
Ça n'est pas un jeu, ça.
Les âmes des morts dansent autour des nouveau-nés,
Et quand tu dois danser avec elles,
Tu as peur. De toi-même.
Tu sens ton orgueil, l'influence de Machiavel, celle de Moravagine,
Elles sont en toi et elles brûlent,
Les incantations interdites.

Ne joue pas avec la nuit,
Jeune, jeune enfant,
Le soleil pourrait t'en oublier,
Et Hadès n'attend que ta venue pour
Lancer les Nazgûl à la poursuite de tes peurs.
Retourne jouer.
Le soleil ne t'a pas encore perdu de vue.
Laisse les sans-visages au royaume des ombres.
Le point Godwin n'est pas fait pour s'y perdre,
Il faut avancer tout droit et savoir ce que l'on cherche.

Tu ne veux pas oublier qui tu es,
Crois-moi. Tu ne veux pas perdre ton âme entre les mains d'Ursula.
Chante, chante. Retourne-toi.
Devant toi, les désarticulés dansent,
Ils ont fait un feu, pour que tu voies de la lumière,
Mais les cœurs sont de glace, les corps formés de tous ceux qu'ils ont dévorés.
Ça devient dangereux, apprenti.
Retourne d'où tu viens, tu en as encore le temps.
Oublie les masques des sans-cœurs.

Crois-moi, tu dois laisser les fantômes hanter les cimetières,
Mais pas toi, n'y va pas.
Les vampires t'y assailliront. Il sera trop tard.
Reviens...
Ça y est, il est trop tard.
Et tu avais oublié ta pièce, l'eau t'a dévoré.
Ton sang lui appartient, mais elle ne change pas de couleur,
Elle porte un masque,
Et elle t'en a donné un,
Ombre errante, âme perdue, jeune enfant
A sombré.

Report this text