Méditation du concert

Constance Farrugia

Les corps se touchent

Peau  Peau

Bière  Bière

Odeur Odeur

La contagion d'une varicelle mélodique se répand

Forêt moussue

Cheveux cheveux

Les kangourous s'agitent

Sautent sautent sautent et

nourrissent l'idole.

Le ciel s'ouvre

Les étoiles écoutent

Les yeux pleurent la liberté totale

d'une canicule estivale

Il est des sourires, qui ne s'effacent jamais.

17/07/2015

Report this text