Mercy Choucrème

black-word

L'histoire tragique d'une femme aimant la vie mais qui connue une terrible tragédie. D'autres histoires : https://www.facebook.com/pg/BlackWordPage/photos/?tab=album&album_id=775237519294324


Née dans la famille Choucrème d'un père boulanger chaleureux et d'une mère vendeuse plutôt distante, Mercy eu une enfance pleine de curiosité dans son village.


Plus proche de son père, ce dernier lui apprit l'amour du travail bien fait, la compassion, le plaisir du goût et à profiter des petits plaisirs de la vie. Mais quand Mercy lui demandait pourquoi sa mère était aussi froide et comment il pouvait l'aimer, il lui répondait simplement qu'il savait qu'au fond d'elle, elle avait un cœur débordant d'amour.


Mercy connu l'amour très tôt, par un voyageur qui l'avait séduite avant de repartir à l'aventure sans jamais revenir. Ce moment de découverte fut pour elle le début d'un long apprentissage des plaisir de la chair.


Elle connu ainsi bien des hommes de chez elle, ainsi que des femmes, en plus des voyageurs, sans se soucier d'un quelconque genre, âge, origine, taille ou autres.


Quand son père fut emporté par la maladie, sa mère partit sans jamais revenir. Mercy revendit alors la boulangerie et partit à son tour du village, au grand désarroi silencieux de plusieurs de ces habitants. Elle garda ainsi son corps pour elle durant une longue période.


Elle s'arrêta dans une ville portuaire où elle trouva un travail de serveuse dans une taverne. Mais rapidement ses habitudes revinrent et Mercy fut renvoyé après avoir été découvert dans la réserve avec un client.


C'est naturellement à ses yeux, qu'elle entra dans un bordel pour y être engagé. Bien que la matrone ne cru pas en elle et que la rivalité entre les filles, particulièrement féroce envers les nouvelles, lui firent sérieusement obstacle, Mercy finit par se constituer une clientèle fidèle et à se nouer d'amitié avec certaines collègues de travail.


Bien qu'elle s'offrait sans considération aux hommes qui en payaient le prix, Mercy écoutait aussi leurs peines et les réconfortaient jusqu'à ce qu'ils retrouvent le sourire, même si cela devait lui prendre beaucoup de temps.


Mais un jour, un nouveau prêtre vint s'installer dans la ville portuaire. Un prêtre réputé pour être un fervent serviteur de Dieu, punissant avec véhémence tout ce qui pour lui était un pêché et pour être un chasseur de sorcières sanguinaire.


En moins d'une journée, malgré les suppliques de la part des filles de joies, le bordel fut brûlé et la matrone fut condamnée à l'exil. Face aux protestations des filles, le prêtre en arrêta une au hasard, alors que le feu commençait à se répandre.


C'est ainsi que, malgré les flammes dévorant progressivement la ville portuaire, Mercy fut attachée à un poteau au milieu de la place. Condamnée à brûler vivante par le prêtre pendant que les habitants s'acharnaient à sauver leurs maisons.


Signaler ce texte