Mona et toi

jukeboxbabe

Certains sillons sont plus profondément gravés dans ta mémoire auditive parce que leur musique touche au nerf sensible : ton adolescence. Le premier album de Kas Product est de cette trempe.

« Try Out » expérimente au moment où toi aussi. La fureur muette, les certitudes effrontées et le moi bancal qui se cogne dans le noir d'un futur nié trouvent alors leur voix. Celle de Mona Soyoc. Sœur rêvée. Aînée. Modèle. So Young but so cold, boîte à rythmes martiale, course de guitare effrénée et vocalises chirurgicales, provoque une fracture sonore à jamais ouverte, comme seul un hymne en est capable. Rien d'étonnant à ce qu'Ivan Smagghe, 23 ans plus tard, titre ainsi sa compilation-hommage à l'underground hexagonal, minimal et si dense, des années 77-83.

Qui d'autre que Mona pouvait rendre haletant, presque sexué, ce Never Come back dont les 10 premières secondes semblent échappées du Ghost rider de Suicide. Mais non, c'est bien son souffle et pas un Alan Vega susurrant, qui tapisse l'intro et tes tympans, volume poussé à bout, au casque pour que les parents n'aient pas idée de t'envoyer dans l'hôpital psychiatrique de Nancy où Spatsz fut infirmier.

Tu sais qu'à la dernière de ces onze plages de vinyle givrées, Mona peut griffer sous les caresses, feulant plus qu'elle ne miaule, sur la moquette rugueuse de Pussy X. Tu te demandes encore comment Arnaud Rebotini réussit à l'apprivoiser au début du siècle sur la bien nommée Aspiration de Zend Avesta. Mona et toi et lui et eux.

« Try Out » - Kas Product - 1981

  • Très beau texte touchant, bandant qui colle bien à l'album...

    · Ago over 4 years ·
    Default user

    pol

Report this text