"Never out dated"

elisabethpl

Ode à ma terminale littéraire.

Une chose formidable m'est arrivée lors de l'année deux mille treize. Hélas, l'écriture risque de déformer l'intensité de ce que je veux décrire. 

Deux mille treize marque la fin de mes années de Lycée. Mais, lors de cette année j'ai eu la chance de rencontrer des personnes aussi intéressées qu’intéressantes. Je parle d'ami(e)s, de professeurs comme de connaissances éphémères. En effet, l'expérience que j'ai vécu avec ces personnes là vaut bien plus que tout l'or du monde. Ce fut une année de découverte, d’épanouissement, de confiance, d'extravagance, de création mais surtout d'amitié. Pour dire vrai, cette année je me suis sentie comme une fleur. Je me suis d'ailleurs ouverte. J'ai réalisé que je pouvais moi aussi, penser par moi-même sans dire trop de choses bêtes. J'ai vu que certains liens ne pouvaient pas se briser et qu'il fallait parfois se faire violence. J'ai appris qu'on pouvait tout faire si on en trouvait l'envie, qu'on pouvait faire des choses de folies avec une équipe motivée. J'ai aussi remarqué que rien n'était impossible et que nos peurs n'attendent que d'être affrontées. J'ai découvert avec timidité que je n'étais pas seule dans mes cauchemars, ni dans mes rêves d'ailleurs.

Cette merveilleuse année m'a montré qu'il existait des personnes qui méritaient que l'on fasse notre maximum pour elles, et à qui l'on devait beaucoup. Notre confiance en nous, entre autre.

Pour mes amis avec qui j'ai fait du cinéma, du théâtre, mais aussi du grand n'importe quoi. Pour ceux avec qui j'ai pleuré, ris, parlé, dansé, crié, râlé, voyagé, fumé, etc..

Pour ceux qui m'ont pris comme je suis sans trop me juger. Et aussi pour mes professeurs qui m'ont prouvés que ce n'était pas impossible.

Merci, je saurai m'en souvenir.

Report this text