Obsession / 15h15 / La défense

eben

Il ne cesse d'y repenser.

Elle revient dès que son esprit s'égare.

Ses doigts parcourent le clavier doux

sans qu'il fasse attention à ce qu'il écrit dans le rapport.

Ses yeux. Ses cheveux. Fils d'or caressant les épaules menues.

Il appuie sur "entrée" et se cale un peu mieux sur sa chaise.

Le goût de sa langue. Ses joues rouges, sa peau étincelante de sueur.

Il a leché sa peau jusqu'à ce qu'elle gémisse, descendant le long de son ventre,

jusqu'à son sexe, s'insérant en elle jusqu'à ce qu'elle crie.

Il s'allume une cigarette, fébrile. Il fait trop chaud dans le bureau. Encore des heures

avant de s'échapper d'ici. Il ferme les yeux.

Il l'a attachée à son lit avec la ceinture de son pantalon,

tandis qu'elle embrassait son cou avec application.

Il ouvre les yeux. Son rapport sans intérêt affiché sur l'écran le désole.

Il veut le retrouver.

Elle s'agrippait à lui, cachant son visage derrière des mèches de cheveux

collées à son front.

Il la pénétrait lentement,

étourdit par une vague de plaisir à chaque mouvement,

jusqu'à ce qu'il ne puisse plus se retenir,

jusqu'à ce qu'il arrache ses liens pour la serrer dans ses bras,

pendant qu'elle en demande encore.

ça l'a rendu fou. Il soupire longuement.

Mais comment pourra t'il la retrouver?

L'adolescente souriante

de la place du chatelet?

Report this text