Oscillations.

carlymood

Elle tourne, tourne, tourne,
Encore et encore et toujours.
Elle laisse son âme s'évader, son corps se libérer.
Elle s'observe dans le grand miroir de la salle de danse,
Et pour une fois elle se trouve belle,
Les cheveux emmêlés par ses mouvements désordonnés, Sa respiration saccadée,
Sa peau luisante de sueur et de bonheur.


Elle tourne, tourne, tourne,
Encore et encore et toujours.
La musique lui prend les tripes,
Commande ses gestes, ses inspirations,
La propulse vers le paradis,
Lui retire toute pensée rationnelle.
Elle se lâche, elle se défoule.
Elle rit, elle pleure, elle est elle-même.
Elle n'a peur de rien.
Elle n'a peur de personne.
Elle est libre, enfin libre.


Elle tourne, tourne, tourne,
Encore et encore et toujours.
Elle lève les bras comme pour attraper le ciel,
Et toucher ce firmament tant rêvé.
Elle secoue les hanches telle une idole païenne,
Sensuelle et pleine de promesses,
Porteuse de vie et de joie.
Grand écart, elle caresse le sol,
Ondulant le torse, les mains à plat sur le parquet.
Ancrée dans la terre et connectée à la source.
Les paupières fermées, frétillantes,
Le souffle rapide mais profond.


Elle tourne, tourne, tourne,
Encore et encore et toujours.
Elle est là mais elle est partout.
Exaltée, frissonnante, reine de son monde.
Nymphe éthérée mais pourtant bien présente,
Offrant sa vie et son énergie à l'univers.
Ses pieds nus frappent le sol en cadence,
Sa silhouette virevolte dans le miroir,
Elle semble danser en lévitation
Telle une fée des villes enfin libérée.


Elle tourne, tourne, tourne,
Encore et encore et toujours.
Et quand le rythme ralentit,
Que le silence se fait dans la pièce,
Elle s'immobilise, prudente et essoufflée.
Elle se sent bien.
Elle se sent mieux.
Elle se sent libre.
Elle peut continuer à vivre.

  • J'aurais aimé mettre votre texte en musique. Puis je le modifier un peu en mettant votre nom pour le chanter ?

    · Ago almost 6 years ·
    Welovewords

    Isabelle Polle

    • Bien sûr, ce serait un honneur !

      · Ago almost 6 years ·
      Framboises

      carlymood

    • Bonjour Charlotte,

      Je vous joins votre poème que j'ai mis en rimes pour qu'il puisse être chanté. Qu'en pensez vous SVP ?

      Elle tourne, tourne, tourne
      Encore et encore et toujours
      Elle laisse son âme s'évader,
      Son corps se libérer
      Elle s'observe dans le miroir
      et peine à croire
      que, pour une fois, elle se trouve belle
      Ses cheveux s'emmêlent
      par ses mouvements désordonnés
      Sa respiration est saccadée
      Sa peau luisante de sueur
      comme de bonheur

      Elle tourne, tourne, tourne
      Encore et encore et toujours
      La musique l'a prend aux tripes
      lui mouillant toutes ses nippes
      Commande ses gestes, son inspiration
      Lui retire toute pensée rationnelle
      Elle rit, elle pleure, elle est elle-meme
      Elle est musique, elle est pulsions
      Elle se lache, elle se défoule, elle s'abandonne
      Elle n'a peur de rien ni de personne
      sur ses pointes en équilibre
      Elle est libre, enfin libre

      Elle tourne, tourne, tourne
      Encore et encore et toujours
      Elle lève les bras pour attraper le Ciel
      Et touche le firmament comme l'éternel
      Elle secoue les hanches telle une idole paienne
      Sensuelle et pleine de promesses. Belle.
      Grand écart, elle caresse le sol dépouillé
      Ondulant le torse, les mains sur le parquet
      Comme connectée à la source bienfaisante
      Ancrée à la terre pour ne pas perdre la raison
      Les paupières fermés, frémissantes
      Le souffle court, saccadé mais profond

      Elle tourne, tourne, tourne
      Encore et encore et toujours
      Elle est là mais elle est partout
      Reine de son monde, exaltée, frisonnante
      Nymphe irréelle mais pourtant bien présente
      Servitrice de Vie et de joie
      qu'elle offre dans cet éclat
      à tous et personne à la fois
      Ses pieds nus frappent le sol en cadence
      Sa silouelle virevolte dans une transe
      Elle danse comme si elle lévitait
      Telle une fée des villes qu'on libérerait

      Elle tourne, tourne, tourne
      Encore et encore et toujours
      Et quand le rythme ralentit
      et que la musique s'assourdit
      Elle s'immobilise, prudente et essoufflée
      Quand le silence se fait, enfin
      Elle se fixe à regret comme étonnée
      Puis se dévisage de tous ses yeux
      Elle se sent bien
      Elle se sent mieux
      Elle se sent libre
      Elle peut continuer à vivre.

      Mille mercis ...
      Isabelle

      · Ago almost 6 years ·
      Welovewords

      Isabelle Polle

    • Les ajouts restent dans le thème, j'aime bien ! J'aimerais beaucoup entendre le rendu final...!

      · Ago over 5 years ·
      Framboises

      carlymood

  • Superbe oui.

    · Ago over 6 years ·
    Unnamed

    Mélanie Courtois

    • Merci beaucoup !

      · Ago over 6 years ·
      Framboises

      carlymood

  • ça, c'est magnifique ... Merci

    · Ago over 6 years ·
    Welovewords

    Isabelle Polle

    • Merci à toi d'avoir lu et aimé mon poème !

      · Ago over 6 years ·
      Framboises

      carlymood

Report this text