Overdrive - Chapitre 24

Alicia Lo

Nicolas me fait rire. Il n'est jamais sérieux et je n'arrive quasiment pas à suivre les cours avec lui à côté de moi. C'est dingue, il a des blagues pour tout et il tire des têtes pas possibles. Quand la pause de midi sonne, j'ai le cœur léger et j'en oublie presque la crise de Loïc.

"Tu manges à la cantine?" Me demande-t-il.

J'acquiesce et il me sourit.

"Je suis le petit nouveau. T'es obligé d'être sympa avec moi et de m'y emmener voir même, t'es obligé de m'offrir la moitié de ton repas en guise de bienvenu !" Me dit-il avec humour.

Je commence à galérer pour sortir de la salle.

"Attends, je vais te prendre ton sac au moins. J'ai beau avoir l'air très fort, je ne pourrais pas te porter toi et nos cours."

"Parce que je suis trop grosse?" Lui ai-je demandé amusé.

"Non, tu es parfaite." Me dit-il avant de changer de sujet.

Nous arrivons à une table tranquille et nous commençons à manger.

"Tu t'es fais quoi à la cheville?" Me demande mon nouvel ami blond.

"Je suis tombé toute seule comme une imbécile !" Lui ai-je menti.

Il n'a pas besoin de savoir.

Là, je sens une boulette de papier me heurter. Je regarde autours de moi, personne ne me regarde à part Nicolas qui ne comprend pas.

"C'est quoi? T'as déjà des admirateurs secrets?" Dit-il en riant.

Cette fois, je ne ris pas avec lui et j'ouvre la boulette de papier. J'y lis les mots "Tu perds pas de temps grosse pute". Je chiffonne le papier dans ma main immédiatement.

"Quelque chose ne va pas?" S'inquiète Nicolas.

"On peut retourner dans la salle de cours?" Lui ai-je demandé.

Il acquiesce sans comprendre.

Quand nous arrivons, la salle est ouverte mais personne ne s'y trouve. J'arrive à ma place et j'hallucine en voyant un préservatif déballé sur ma table.

"C'est quoi ce bordel?" Me demande Nicolas.

À ce même moment une surveillante entre dans la salle.

"Ah Cassandre, je te cherche depuis tout à l'heure. Ta mère et le proviseur t'attendent en bas."

Elle s'arrête quand elle voit ce qui se trouve sur ma table.

"C'est vous qui avez fait ça?"

"Il y était déjà quand on est arrivé." Nous défend Nicolas.

La surveillante soupire.

"Descend dans le bureau du directeur Cassandre. Et toi, le nouveau, accompagne la. Je vais nettoyer ça." Nous ordonne-t-elle.

Nous descendons en silence. Nicolas n'est pas bête. Il a sûrement compris et j'apprécie le fait qu'il ne pose aucune question et surtout qu'il ne me juge pas.

Quand j'arrive dans le bureau, ma mère me sert dans ses bras et le proviseur me salut. Puis ils commencent leur blabla interminable jusqu'à ce qu'on me renvoi finalement en cours.

***

La fin des cours sonne. Mon voisin ne m'a pas adressé un seul regard ni même un mot. Ils ont dû le mettre au courant. Il part avec le reste des élèves et je me retrouve à nouveau seule.

***

Mardi et mercredi sont identiques. Pas de messages de Loïc. Pas un seul regard de Nicolas. Et des insultes à répétitions.

Jeudi, en quittant des cours, j'attends que les couloirs se vident un peu avant de m'y aventurer. Alors que j'avance, j'entends un bruit de pas qui me rattrape derrière moi.

Nina se place devant moi et me fait face. Elle a une canette de soda à la main qu'elle secoue.

"T'es qu'une salope." Me déclare-t-elle avant d'ouvrir la canette.

Je ne peux pas fuir à cause de ma cheville alors je ferme les yeux. Pschitt. Mais je ne reçois rien, j'ouvre les yeux. Nicolas a attrapé le bras de Nina et il est en train de tout recevoir sur lui.

Report this text