Overdrive - Chapitre 28

Alicia Lo

Ma mère me regarde avant de déclarer.

"Je rentre, je vous laisse."

Puis elle rentre me laissant seule face à Loïc.

Il me regarde et ne dit rien. Son visage n'a pas d'expression alors je m'emporte.

"Tu ne m'as laissé aucun message !" Lui ai-je reproché.

Il hausse un sourcil et me lance un sourire sarcastique avant de me répondre.

"Toi non plus !"

Il a raison et ça m'énerve encore plus.

"Tu es parti sans rien dire ! On devait passer le week-end ensemble ! Tu... Je croyais que je comptais un peu pour toi..!" Me suis-je emporté plus que de raison.

Je ne sais pas ce qui m'a mis dans cet état. Sûrement le fait de ne pas avoir eu de nouvelles. Je croyais qu'il m'avait oublié. Je croyais ne plus jamais le revoir. Et il est là face à moi en train de tout me mettre sur le dos.

"Ok, calme-toi." Me dit-il exaspéré.

Me calmer? Je m'apprête à hurler quand il me prend dans ses bras. Son corps chaud contre le mien me paralyse instantanément. Je sens sa respiration contre mon torse et je me calme en un battement de cil.

"Je suis désolé. J'étais très en colère parce que je suis jaloux de ton ex. Je veux que tu sois à moi, rien qu'à moi, tu comprends?" Me murmure-t-il.

Mon rythme cardiaque s'accélère sous l'émotion que des ses mots provoquent. Oui, j'ai envie de n'être qu'à lui. Mon dieu, je ne comprends pas pourquoi je suis autant attiré par lui. Pourquoi je pense tout le temps à lui. Il m'obsède. Je n'ai jamais été autant en colère et en même temps heureuse de revoir quelqu'un. Loïc embrouille ma tête, il mélange toutes mes émotions en même temps et je... Je ne sais plus où j'en suis avec lui. Il me rend dingue et putain qu'est-ce que j'aime ça. Qu'est-ce que je l'aime.

"Tu m'as tellement manqué..." Disent mes lèvres sans demander l'autorisation à mon cerveau.

Il sourit.

"Toi aussi petite boule de laine."

Les battements de mon coeur ainsi que ma respiration se sont synchronisés aux siens. Mon étreinte se fait plus forte. Je n'ai pas envie de le lâcher. J'ai peur que si je le relâche, ne cessait-ce, qu'un peu il ne disparaisse encore une fois.

"T'essaye de m'étouffer ou je rêve?" Me demande-t-il avec humour.

"Ne me tente pas !" Lui dis-je sur le même ton.

Finalement il se défait de mon étreinte.

"Du coup, je te kidnappe le week-end prochain sans faute." Me déclare-t-il.

Je le regarde et souris.

"T'as mis tellement de temps à arriver que je suis déjà obligé de partir !" Se plaint-il.

"Emmène-moi avec toi.
- Hors de question, tu tiens à peine debout. Tu vas te péter l'autre cheville en venant."

Je rigole parce que c'est ce que j'ai dis à Nicolas ce matin.

"Quoi? J'ai aussi une carrière de comique qui s'offre à moi?
- Nan, c'est juste que..."

Je m'arrête immédiatement. Il ne faut pas que je mentionne Nicolas. Loïc est extrêmement jaloux, je le sais maintenant. Il vaut mieux éviter de lui dire que je passe mes journées au lycée avec un gars qu'il ne connaît pas...

"Que quoi Cassandre?" Me demande Loïc intrigué par mon comportement suspect.

Je me pince les lèvres. Trouve quelque chose...

"Ma mère se marie dans quelques mois. Je me demandais... Tu veux bien être mon cavalier? "

Report this text