PERNESIEAU

Hervé Lénervé

Une histoire, vieille France, de la France profonde. A Pernesieau, le hameau.

-         Dis Roger, tu l'connais l'Marcel ?

-         Pour sûr ! Qui l'connait pas le Marcel, de par chez nous !

-         Ben, C'est notre président, à c't'heure !

-         Président de quoi, donc ?

-         Ben de la France, tient ! De nous, quoi !

-         Tu déconnes ?

-         Non ! Il a été élu !

-         Par qui ?

-         Par les Français, té pardi ! Pas par les Papous, mildiou ! espèce d'andouille !

-         Moi, j'ai pas voté, j'savais même pas qu'il y avait des élections.

-         Tu ne regardes pas la télé ?

-         Si ! Mais j'ai pas l'électricité, alors, j'la regarde la télé, mais j'regarderai la commode ou ma bonne-femme que ce serait la même chose, mon gars !

-         Pourtant, elle n'est pas commode ta Jacqueline ! Bon, alors j't' le dis, maintenant la France, c'est Marcel !

-         Merde, alors ça ! Qui aurait ben pu dire ça ? Y paye pourtant pas de mine le Marcel, avec son vieux bleu, vert,de travail, qu'on dirait un martien. Les Francious ont élu un Martien !

-         En attendant, ton Marcel le Martien va passer ce matin pour serrer les paluches de tous les Pernesieaussiens.

-         Putain ! Qu'est-ce qu'on dit à Marcel, maint'nant qu'il est Président de nous. Tu prends un canon, mon Président ?

-         Non ! Tu peux plus ou alors il va falloir que t'améliore vachement la qualité de ta production de piquette. Marcel Président, il ne boit que du bon, d'la marque, millésimée, chateauïsée, pasteurisée.

-         J'comprends mieux, à c't'heure, maint'nant, quand on causait chez l'Robert, lui l'Marcel, il disait que le coq comme emblème de la France c'est dépassé, il voulait y mettre le cochon, pour moderniser l'image.

-         Remarque, moi, je me sens plus proche du cochon que du coq, D'ailleurs ma bonne-femme m'le dit souvent. « Hervé, t'es plus le coq de l'année, t'es plutôt le cochon du mois ! » J'suis sûr que ma bonne-femme a voté Le Marcel !

-         T'as une bonne-femme, toi, maintenant ?

-         Non ! Mais la Noiraude, c'est pareille !

-         Et toi, t'as voté quoi ?

-         Marcel, tudieu ! mais comme j'étais bourré, j'm'ai trompé d'urne, j'ai glissé mon bulletin dans une ruche !

-         Putain ! Marcel est le Président des abeilles aussi, heureusement que t'as pas mis ton vote dans une cruche !

-         Remarque pour représenter un peuple de gourdes

Pour sûr ! Ouais , mon gars ! Pour sûr, y'a plus d'saison à c't heure !

Report this text