Petite croupe

Lawrence Orson

Les fesses à l'air

La croupe offerte

Le soleil caresse

Son petit derrière


La chaleur fait perler

Des gouttes de sueur

Qui ajoutent encore

A son humidité


La brise de mer

Effleure ses demi-lunes

Dans l'attente du dragon

Excitant son imagination


Des grains de sable

Doux et durs, sous ses genoux

Lui rappelle sa situation

La plage de sa soumission


En guise de châtiment

Elle sent la tête tarasque

Doucement fouiller, quel gredin

Et, entrer en elle pour la libérer


Invisible derrière elle

Va et vient fougueusement

Elle sent son amant retirer

Son saurien au dernier moment


Tandis que l'écume éclabousse

Son arrière-train jusqu'à la nuque

Éclairs dans son ciel elle jouit

Cupidon en Psyché

Report this text