Petite histoire du Métro parisien...

jpkajetanek

C'est l'histoire d'une naissance le Jourdain Quatre Septembre sur Laplace de l'Eglise d'Auteuil au pied d'un Grands Boulevards.

 

« Le nouveau Cadet de la famille » dit son Père Lachaise, tellement en Gaité de cette Bonne Nouvelle qu'il en tombe presque Invalides.

« Il a Bel-Air » dit Félix, Faure (fort), tandis que Marcel Sembatlle aussi.

 

« C'est Denfert » lâche le Maraichers qui pleure déjà comme une Madeleine, « Le vallois en Chemin Vert le Sentier de la vie. Je lui offre sa première Couronnes, pour l'achat d'un Commerce » ajoute-t-il en brandissant sa Bourse.

 

Le Pasteur, alerté par les cris de Poissonnière d'une foule Volontaires, passe alors la Porte de la Chapelle, dans sa robe Blanche comme la LaumièreChevaleretsque, il Rambuteau (rend plutôt) hommage à Séverine, la mère : « Notre-Dame, Issy présente, ne Porte Doréenavant plus rien dans son ventre, félicitons là ! »

Son bon ami, le Cardinal Lemoine de l'Eglise de Pantin, sortit avec lui, prend alors la Liberté de demander : « Quel prénom pour cet enfant de la Nation de Voltaire et Victor Hugo? Étienne, Marcel? Charles, Michels? ».

 

La Filles juste sortie du Calvaire, toute Ternes, complètement Vaneau (vannée), tellement Ségur de donner la vie, et jusque La Muette,Louvre alors : « Votre Exelmans, ce n'est pas un Goncourt pour trouver le dit prénom, mais vous ne l'avez pas Cité car il s'agit d'Edgar, oui c'est Edgar Quinet ».

 

Le Pernetyci (né ici…) aussi, par le Passy, Hoche la tête pour confirmer.

 

« Jaurès aimé Philippe, Auguste ou quelque chose de plus Simplon va dire » glisse quelqu'un Danton sec (d'un ton). Alors qu'àl'Anvers les autres Concorde à dire que c'est un beau choix.

 

Puis comme le veut la Convention, on sort Les Gobelins en plastique, on ouvre des bouteilles de Château-Landon, ou de Cour Saint-Emilion, on en fait sauter les bouchons de Liège en tentant de ne rien Dugommier.

Et le parvis du Temple, Bercy par un Opéra de bulles qui éclatent, devient une vraie Place des Fêtesau cœur de cette Belleville.

Report this text