Plus jamais Dash

vegas-sur-sarthe

Le vendredi c'est jour de lessive, même si ça tombe un vendredi 13. On va quand même pas changer nos habitudes pour ça.
Sauf que là, Germaine l'avait programmée juste avant 21h00 vu que les Bleus jouaient au Stade de France et qu'on aime bien regarder jouer les Bleus à la télé, surtout quand Benzema n'y est pas.
Depuis que j'connais Germaine elle m'a converti à Dash, elle dit que ça lave plus blanc et puis on aime bien leur slogan «Tout est bien qui finit propre»; y'a pas d'ambiguïté, on n'est jamais déçus du résultat contrairement au foot...
Avant Germaine, j'étais Ariel parce que ça m'rappelait l'héroïne du dessin animé La petite sirène.
21h00: La machine entame son prélavage et nous les hymnes, surtout notre Marseillaise parce que l'hymne des Fritz c'est en allemand alors on s'contente d'ouvrir des Kronembourg.
A 21h20 il y a eu un bruit bizarre dans la lingerie - un bruit de pétard - et comme je me levais pour aller voir, Germaine m'a fusillé d'un «Tu fais plus confiance à Dash?» qui m'a cloué illico au canapé.
Dix minutes plus tard il y a eu le même bruit bizarre - comme un autre pétard - et cette fois j'y suis allé direct en dribblant Müller le greffier qui passait par là.
J'aime bien dribbler Müller.
La machine dopée au Dash pédalait tranquillement, tout comme les deux équipes sur le terrain.
Germaine a soupiré «T'inquiète... c'est l'effet Deux-en-Un. Tu devrais l'savoir depuis le temps».
Parait que l'effet Deux-en-Un ça s'étudie, ça s'travaille longuement, c'est d'une précision diabolique: c'est d'abord une lessive doublée d'un adoucissant intégré.
On allait apprendre plus tard que l'adoucissant intégré s'était désintégré!
Bref, à 21h46 Giroud ouvrait la marque et nous une autre Kronembourg car on le vaut bien.
C'est le troisième bruit bizarre - comme un autre pétard - qui nous a vraiment inquiétés à 21h53, et on s'est précipités à la lingerie.
Germaine gueulait «Y nous z'ont refilé du Trois-en-Un, les salopards!»
J'étais hébété:»Y z'ont pas pu faire ça, Germaine! Pas eux. Pas chez Dash!»
A la télé ça gueulait aussi. J'me rappelle, il était 22h26 et Gignac venait de planter un but aux Fritz, aux Champions du Monde en titre!!
J'voyais déjà les titres à la Une des journaux le lendemain, sauf que j'pouvais pas prévoir à ce moment-là...
Germaine était dévastée, elle parlait d'aller s'faire rembourser son baril dès demain matin ou les échanger contre deux autres barils de chez machin. Dans ces moments-là elle dit n'importe quoi!
Pourquoi pas aller foutre une bombe chez Carrefour?
A la télé l'interview d'après match n'était pas comme d'habitude; on n'est pas accoutumés à battre des Champions du Monde. On aurait dit qu'on avait honte de les avoir battus et on n'a même pas fini nos bières.
Alors on a attendu la pub, notre pub favorite, la fameuse grande claque aux petites mauvaise odeurs mais on n'a pas eu droit à la pub. Y z'ont programmé un film catastrophe, un inédit.
On n'a pas dormi, surtout Germaine.
Au matin elle avait pris une grave décision... alors j'ai pris la même décision que Germaine.
Dans ces moments-là y faut se serrer les coudes.
Il fallait très vite oublier «Tout est bien qui finit propre» d'autant que le linge était bizarrement resté sale avec une odeur putride, comme une odeur de mort.
On n'achètera plus jamais Dash... plutôt crever.


Report this text