Poésie

loic-stenk

Dans le creux de ta main,

Ma plume intarissable

Prend un air féminin,

A son coeur vulnérable,


Un regard amoureux,

Par les mots de tendresse,

Ou parfois douloureux,

Qui fondent sa richesse.


Sur le bord de la mer,

J'entends ton cri qui chante,

Un petit peu amer,

Face au vent, je déchante...


Alors, je vois l'oiseau

S'envoler sur la rive,

J'embarque et ton vaisseau

M'emmène à la dérive,


Au silence des maux,

Vers un endroit de rêve,

Près du calme des eaux,

Où ton parfum s'élève,


Où ton sourire feu

Illumine ma vie,

A la forme d'un jeu

Qui s'écrit : "Poésie".


Loic Stenk

Le 12 septembre 2017

Report this text